Alonso : "Je ne suis pas un pilote calculateur"

Fernando Alonso est un attaquant plus qu'un calculateur, selon ses propres mots

Fernando Alonso est un attaquant plus qu'un calculateur, selon ses propres mots. Si beaucoup d'observateurs décrivent l'espagnol comme l'un des pilotes ayant les plus grandes capacités d'analyse en course, le pilote Ferrari trouve le terme "calculateur" quelque peu péjoratif.

Je ne suis pas un pilote calculateur. Je me considère comme un pilote à la chasse de la concurrence jusqu'au dernier tour de la dernière course. Avec plus ou moins de succès, pour le meilleur ou pour le pire, mais j'ai toujours un esprit combatif élevé. Au cours des années, je ne pense pas avoir perdu mon agressivité, les meilleurs remontées de ma carrière, je les ai fait ces deux dernières années”, a-t-il ainsi indiqué.

C'est au-delà de la course que se poursuit le travail d'un pilote, l'un d'entre eux étant de savoir récupérer et se reposer comme il faut! Mais avant cela, les tâches ne manquent pas, et un pilote ne se contente pas de piloter pendant quelques heures chaque weekend de GP.

Lorsque vous avez terminé vous devez passer sur la balance que vous voyez à la télévision”, détaille Alonso. “Après s'être changé, vous prenez votre douche et vous répondez aux différentes interviews. Après quelques collations, il y la réunion d'après courses avec tous les ingénieurs, qui dure généralement une heure, dans laquelle vous passez en revue toutes les informations du grand prix. Plus tard vous rejoignez l'aéroport. Il faut parfois rentrer à la maison, parfois se rendre à un événement avec des sponsors ou rentrer en l'Italie pour travailler hors ou dans le simulateur”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités