Alonso - Les pneus posent "un gros problème" à McLaren

Pour Fernando Alonso, les difficultés rencontrées par McLaren à Monaco proviennent avant tout de l’incapacité de l’équipe à faire fonctionner les pneus correctement. 

Alonso - Les pneus posent "un gros problème" à McLaren
Jenson Button, McLaren MP4-31
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Jenson Button, McLaren MP4-31
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Jenson Button, McLaren MP4-31
Fernando Alonso, McLaren

McLaren visait un gros résultat dans les rues de la Principauté, et sur le plan comptable la mission a été accomplie. Fernando Alonso a terminé à la cinquième place et Jenson Button à la neuvième, offrant ainsi 12 points à l’écurie britannique, soit son meilleur résultat de la saison jusqu’à présent. 

Néanmoins, ce résultat ne masque qu’en partie la dure réalité de McLaren, qui a avant tout tiré profit d’une course à rebondissements et d’un circuit aux caractéristiques particulières. Ainsi, à l’issue de l’épreuve, les deux pilotes comme leur encadrement n’ont pas manqué de souligner que le niveau de performance de la MP4-31 et de son moteur Honda était encore loin du compte. 

"Les pneus représentaient un gros problème pour nous", explique Alonso. "Ils ne chauffent pas correctement. C’est quelque chose de conséquent pour la performance en qualifications."

"C’est vrai que le pilote a une plus grosse contribution, mais [Monaco] est un circuit spécifique, avec des besoins particuliers : de la maniabilité, de l’appui aéro, mais de l’appui qui ne fonctionne pas sur d’autres circuits car il n’est pas efficient. Nous devons travailler et progresser."

Jenson Button livre le même sentiment sur la problématique des pneus, qui ont réellement posé de gros problèmes à McLaren le week-end dernier et propose un véritable dilemme en matière de réglages. 

"Nous sentons une faiblesse au niveau de l’équilibre", précise le Champion du monde 2009. "Mais si l’on essaie de travailler sur le set-up et d’améliorer une chose, on en retire une autre."

"Nous avons eu une voiture à une place raisonnable pendant la plupart du week-end, mais nous ne jouons pas au même niveau de rapidité que Red Bull. Nous avons eu beaucoup de mal avec le sous-virage, particulièrement dans les virages à basse vitesse. Nous ne pouvions juste pas faire fonctionner les pneus. Si l’on joue avec ça, on affecte d’autres domaines."

partages
commentaires
Le nouvel exploit d'un Pérez en mal de reconnaissance

Article précédent

Le nouvel exploit d'un Pérez en mal de reconnaissance

Article suivant

Rosberg compte rester "plusieurs années" chez Mercedes

Rosberg compte rester "plusieurs années" chez Mercedes
Charger les commentaires
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021