Alonso dans la McLaren : L'équipe y a "plus d'intérêt que moi"

partages
commentaires
Alonso dans la McLaren : L'équipe y a "plus d'intérêt que moi"
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
31 mars 2019 à 13:25

Ambassadeur McLaren cette année, Fernando Alonso espère comprendre les "limites" de la monoplace 2019 de l'équipe McLaren. L'équipe a "plus d'intérêt que moi-même" dans le test à Bahreïn, ne peut cependant pas s'empêcher d'ajouter le pilote espagnol.

Dans le cadre de son rôle d'ambassadeur et conseiller McLaren, le double Champion du monde prendra le volant mardi et mercredi d'une monoplace de la saison en cours, pour les tests de développement Pirelli.

La dernière apparition de Fernando Alonso au volant d'une F1 contemporaine remonte à une opération de promotion organisée avec le pilote NASCAR Jimmie Johnson, avec qui Alonso avait notamment échangé sa voiture, avant de se mettre plus sérieusement au volant de la McLaren pour une véritable séance de tests.

Alonso a toutefois clairement dit que cette opportunité de rouler en tests Pirelli cette semaine avec la MCL34 ne fait pas partie des premiers pas vers un possible retour en F1. "En ce qui me concerne, c'est bien évidemment plus un test pour moi-même, pour revenir à ce style de pilotage et comprendre un petit peu la voiture ainsi que là où se trouvent ses limites", détaille-t-il, après avoir récemment essayé de nombreux autres types de roulages, dont le Rallye-Raid avec Toyota, ou encore l'endurance, avec une participation aux 24 Heures de Daytona et à la manche WEC de Sebring. "Les limites de l'auto, si les pneus me permettent de les ressentir et voir ce qu'elles sont ; dans quelle partie des virages nous sommes solides, dans laquelle nous sommes faibles… Peut-être que le team a plus d'intérêt que moi à ce que je sois dans la voiture."

Lire aussi :

Gil de Ferran, directeur sportif de l'équipe, voit avant tout cela comme une opportunité mutuelle. "Elle s'est présentée pour un test tôt dans l'année. Fernando a bien évidemment piloté pour McLaren pendant quelques années, et recevoir son retour technique sur comment est la voiture de cette année n'est rien d'autre qu'un bénéfice pour l'équipe."

Alonso se trouvait dans le garage McLaren pendant quelques journées de tests hivernaux, à Barcelone, et a plaisanté en off sur le fait que les journées lors desquelles l'équipe a pointé en haut de la feuille des temps, tout d'abord avec Carlos Sainz Jr, puis avec Lando Norris, s'étaient produites avec son arrivée.

Fernando Alonso, McLaren Renault

Reste que l'Espagnol est sérieux lorsqu'il explique apporter son expérience aux deux pilotes de l'équipe, avec qui il entretient par ailleurs de bonnes relations, et qui le perçoivent comme un mentor. Difficile de faire la part des choses entre ce qui relève de la communication propre à Alonso et ce qui fait partie des attributions ou demandes véritablement faites par l'équipe au vétéran, et dans quelle mesure sa présence dans le garage aide réellement l'équipe à exploiter sa monoplace et ses pilotes pendant un week-end de Grand Prix.

"Je fais partie de la famille McLaren et suis heureux de toute contribution que je peux apporter au team. Je serai dans l'auto mardi et mercredi mais je serai là [pendant le week-end de GP de Bahreïn, ndlr] et j'espère pouvoir apporter ma contribution. Si je vois quelque chose avec le réglage ou en course ou entend quelque chose à la radio des pilotes, je peux le comprendre différemment de ce qu'un ingénieur peut comprendre. Ce ne sont donc pas juste les tests. Je suis heureux de toute aide, à 360°, que je peux donner."

Lire aussi :

 

Article suivant
Kvyat victime d'un "problème opérationnel" en Q2

Article précédent

Kvyat victime d'un "problème opérationnel" en Q2

Article suivant

LIVE F1 Bahreïn : la course en direct

LIVE F1 Bahreïn : la course en direct
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu