Alonso : "Ma priorité est le troisième titre de Champion du monde F1"

Fernando Alonso a expliqué que, malgré les difficultés qu'il rencontre en Formule 1 et son expérience réussie aux 500 Miles d'Indianapolis, sa priorité restait d'aller chercher une nouvelle couronne mondiale en discipline reine.

Après la parenthèse de l'Indy 500, durant laquelle il a fait forte impression en se qualifiant au cinquième rang et en passant une grande partie de la course dans le top 10 avant qu'un problème moteur ne le rattrape à une vingtaine de boucles du drapeau à damier, l'Espagnol va retrouver ce week-end le volant de la McLaren MCL32 pour le Grand Prix du Canada.

Si personne ne s'attend vraiment à ce que Montréal soit un circuit sur lequel les voitures de Woking vont briller, Fernando Alonso assure que la F1 reste sa priorité et qu'il a toujours en tête la possibilité de remporter une troisième couronne mondiale : "Ma première priorité est la Formule 1 et de gagner mon troisième Championnat du monde. Ma seconde priorité était d’apprécier l’expérience de l’Indy 500, et j’ai réussi à le faire", a-t-il déclaré au Daily Mail. "Je suis heureux, sauf concernant une chose. La seule chose qui manque est d’être compétitif. C’est tout ce que l’on peut demander en tant que pilote et c’est frustrant de ne pas avoir cela."

"J’ai lu que les gens sont tristes. Ils veulent me voir plus à l’avant, gagner plus. Mais quand je suis allé à Indy, il s’agissait d’un environnement totalement différent et les gens me respectaient beaucoup. Ils s’attendaient à ce que quelque chose se passe en piste."

Les choix de carrière du double Champion du monde après ses deux titres en 2005 et 2006 ont souvent été critiqués, alors même qu'il est passé à une poignée de points des titres 2007 (avec McLaren), 2010 et 2012 (avec Ferrari). Pour sa part, il affirme ne rien regretter et préfère mettre en avant ses statistiques.

"Je suis passé d’une équipe à l’autre [en F1] parce que, dans mon cœur, je pensais que c’était la bonne chose à faire. Et si on revient il y a 17 ou 18 ans, je voyageais dans le van de mon père pour des courses de karting en Italie. J’aurais pu travailler dans un supermarché chez moi à Oviedo. Et maintenant, je vais en Amérique et les gens me suivent partout."

"Je ne suis pas d’accord avec ‘Quel dommage, Alonso aurait dû faire ça ou ça’. J’ai réussi 97 podiums et gagné deux titres. Je pense que tout va bien."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1 , IndyCar
Pilotes Fernando Alonso
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags carrière