Alonso officiellement annoncé par Renault F1 pour 2021

Renault F1 a annoncé la signature et le deuxième retour à Enstone de Fernando Alonso en vue de la saison 2021.

Alonso officiellement annoncé par Renault F1 pour 2021

Quelques semaines après l'annonce du départ de la Scuderia Ferrari de celui qui l'y avait remplacé en 2015 et le jeu de billard à plusieurs bandes déclenché depuis, c'est en bout de chaîne Fernando Alonso qui hérite donc du baquet libéré par Daniel Ricciardo chez Renault. L'Espagnol, qui sortira de deux saisons pleines sans F1 mais occupées par de l'Endurance, de l'IndyCar et le Dakar, va donc retrouver le paddock en 2021, à l'âge de 39 ans.

Il s'agira pour Alonso de son troisième passage à Enstone, usine qui l'avait vu remporter ses deux couronnes mondiales pour le compte de Renault en 2005 et 2006 puis s'y réfugier après une saison 2007 compliquée chez McLaren. Après deux années supplémentaires dans le giron du Losange, marquées par la tricherie du Grand Prix de Singapour 2008 et un exercice 2009 difficile, l'Asturien avait filé vers Ferrari, où il avait manqué de peu les titres 2010 et 2012. Quand la relation avec Maranello s'est dégradée puis terminée fin 2014, il avait alors fait le pari de retrouver McLaren, qui se lançait alors dans l'aventure Honda. Cette dernière s'est transformée en galère et s'est achevée au bout de trois saisons, avant que l'écurie de Woking ne fasse le choix de passer à une motorisation Renault. Las, la saison 2018 n'a pas été au niveau attendu, précipitant le départ de la Formule 1 d'Alonso.

Lire aussi :

Ce dernier n'avait jamais caché son intention de revenir au sein de la discipline reine si jamais une bonne opportunité se présentait et en fonction de ce qu'allait décider la F1 pour son avenir, avec un regard tout particulièrement braqué vers la réglementation technique 2021, censée resserrer la hiérarchie et offrir plus de spectacle en piste. Celle-ci, en raison de la crise liée à la pandémie de COVID-19, a été repoussée à 2022, mais le marché des transferts a offert une possibilité qui a été saisie par le pilote et l'écurie.

En effet, le recrutement de Fernando Alonso par Renault semble également être une déclaration d'intention plutôt claire sur ses ambitions à l'heure où l'avenir de l'écurie française en Formule 1 semble s'être éclairci, au moins à court voire moyen termes, même s'il reste à finaliser et officialiser les Accords Concorde. La durée du contrat, a priori pluriannuel, n'a toutefois pas été officiellement communiquée.

partages
commentaires
Haas n'a pas vu venir ses problèmes de freins
Article précédent

Haas n'a pas vu venir ses problèmes de freins

Article suivant

Renault/Alonso : un "choix mutuel audacieux" pour Abiteboul

Renault/Alonso : un "choix mutuel audacieux" pour Abiteboul
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021