Alonso - Si j'avais pris une année sabbatique, ça aurait été 2015

partages
commentaires
Alonso - Si j'avais pris une année sabbatique, ça aurait été 2015
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
Traduit par: Benjamin Vinel
29 nov. 2015 à 09:00

Fernando Alonso reconnaît avoir discuté de nombreuses "idées folles", y compris une année sabbatique, avec Ron Dennis, président de McLaren, mais s'est montré clair sur ses intentions actuelles : il veut courir en 2016.

Fernando Alonso, McLaren Honda
Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Fernando Alonso, McLaren et sa petite amie Lara Alvarez
Fernando Alonso, McLaren avec sa petite amie Lara Alvarez
Fernando Alonso, McLaren Honda
Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Fernando Alonso, McLaren avec sa petite amie Lara Alvarez
Romain Grosjean, Lotus F1 E23
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06

Dennis a alimenté la spéculation autour de l'avenir d'Alonso, au Grand Prix d'Abu Dhabi, en déclarant qu'il n'était pas certain que l'Espagnol coure pour McLaren l'an prochain si la MP4-31 n'est pas compétitive.

Dennis est même allé jusqu'à affirmer qu'Alonso pourrait prendre une année sabbatique avant de revenir pour les deux dernières années de son contrat, en 2017 et 2018.

Le pilote McLaren s'est toutefois montré surpris par les commentaires de Dennis, mais s'exprimant plus en détails, il n'a pas vraiment nié le fait qu'une année sabbatique ait été mentionnée.

"J'ai parlé de nombreuses idées, des idées folles, mais pas à ce stade de l'année," déclare Alonso lorsqu'il lui est demandé s'il a évoqué l'année sabbatique avec Dennis. "Nous progressons bien, mais malheureusement, nous ne voyons pas tous les progrès que nous faisons, car nous avons été un peu malchanceux."

"Je pense qu'à Spa, nous avons eu une pénalité pour le moteur, à Monza nous avons eu une pénalité, à Austin des problèmes mécaniques, à Mexico je n'ai pas fait la course, puis il y a eu le Brésil. Je pense que la combinaison des cinq ou six dernières courses est quelque peu injuste en termes d'évolution du niveau de performance de la voiture."

"Toutes nos intentions et tout notre esprit sont tournés vers l'an prochain et nous sommes bien plus optimistes qu'il y a trois ou quatre mois, avec le rythme récent de la voiture. Donc c'est quelque chose dont nous n'avons pas parlé ou discuté depuis quatre ou cinq mois déjà."

Des progrès sur le long-terme

Alonso va mouler son baquet 2016 la semaine prochaine et devrait passer du temps dans le simulateur et participer à des réunions d'ingénierie avant les fêtes de fin d'année.

Selon le double Champion du Monde, il serait insensé de quitter la F1 pour un an après les premiers essais de l'an prochain, car le potentiel sur le long-terme peut prendre du temps à être atteint.

"J'ai un contrat pour les deux années à venir, et j'ai l'intention de courir," déclare-t-il. "C'est trop facile de faire un test et de penser qu'on sait dans quelle mesure on sera compétitif et comment la saison se passera. C'est impossible. Aux premiers essais, que nous soyons deuxième ou neuvième ne changera pas mon approche ou mon intention de gagner cette saison-là. Ce n'est qu'un test."

Alonso souligne par ailleurs que si l'année sabbatique était une option sérieuse pour lui, cela aurait eu beaucoup plus de sens pour lui de manquer la saison 2015 que 2016, car des progrès de Honda sont attendus.

"S'il faut prendre une année sabbatique, je prends cette année. Mais j'ai continué à courir, j'ai continué à me battre et j'ai continué à pousser une voiture en côte pour rentrer au stand."

Article suivant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Abu Dhabi
Lieu Yas Marina Circuit
Pilotes Fernando Alonso Boutique
Équipes McLaren Boutique
Auteur Jonathan Noble