Réactions
Formule 1 GP du Canada

Alonso "très confiant" pour la suite de saison d'Aston Martin

Fernando Alonso a signé son deuxième meilleur résultat au Grand Prix du Canada malgré une course solitaire. L'Espagnol se dit "confiant" pour la suite de la saison, malgré la bonne opération de la rivale directe d'Aston Martin qu'est l'écurie Mercedes.

Fernando Alonso, Aston Martin AMR24

Pour la première fois depuis le début de la saison, les deux Aston Martin ont terminé dans le top 10, le week-end dernier lors du Grand Prix du Canada. Lance Stroll s'est classé septième pour sa course à domicile, juste derrière son coéquipier Fernando Alonso, sixième, signant son deuxième meilleur résultat après sa cinquième place en Arabie saoudite.

En se qualifiant en sixième position, l'Espagnol a retrouvé la Q3 pour la première fois depuis le Grand Prix de Chine, où il s'était hissé jusqu'à la troisième place sur la grille. Depuis, le pilote Aston Martin n'avait pas figuré plus haut que sa 11e place à Monaco en qualifications, il y a deux semaines.

À Montréal, la course n'a pas été des plus mouvementées pour le pilote de 42 ans. À part sa bataille en début de course avec Lewis Hamilton, le double Champion du monde a vécu un Grand Prix loin de tout le chaos qui a rythmé ce dimanche sur le circuit Gilles-Villeneuve. Il se dit néanmoins satisfait que l'équipe ait pu "sauver la journée" en inscrivant son meilleur total de points depuis le début de saison avec 14 unités.

"C'était vraiment une course un peu solitaire pour nous, il n'y avait pas grand-chose à faire", a déclaré Alonso. "Devant nous, ils étaient un peu trop rapides et il n'y avait pas beaucoup de menaces derrière. Un peu de défense avec Lewis [en début de course], mais il était définitivement l'un des plus rapides sur la piste, c'était donc qu'une question de temps avant qu'il nous dépasse. Dans l'ensemble, je pense qu'on a sauvé la journée. Des points pour l'équipe, on se doit d'être satisfaits."

Lire aussi :

Aston Martin est donc remonté à 58 points au classement constructeurs. Mais ceux qui ont réalisé la bonne opération du week-end restent McLaren et Mercedes, ayant toutes deux accumulé 28 points sur le week-end. L'écurie allemande peut être considérée comme le rival principal d'Aston Martin, puisqu'elle se situe juste devant au championnat, mais elle a pris de l'air par rapport à l'équipe anglaise, avec désormais un écart de 66 unités. VCARB, en comparaison, se trouve maintenant plus proche d'Aston Martin.

Interrogé sur le gros pas en avant effectué par Mercedes en termes de performances depuis Monaco, Alonso reste concentré sur ce que son écurie peut contrôler, à savoir le développement de son AMR24, qu'Aston Martin semble mieux comprendre à présent, après l'introduction de plusieurs évolutions.

"Ils [Mercedes] sont meilleurs, c'est certain, ils sont proches du podium depuis les dernières courses", a ajouté l'Espagnol. "À Monaco aussi, ils ont été très rapides. Donc oui, ils font des pas en avant, mais je pense que c'est à nous d'améliorer notre voiture. On est parfois un peu plus lents qu'au début de l'année et je pense qu'on comprend maintenant pourquoi et on essaye d'être aussi compétitifs que possible. Avec un peu de chance, dans quelques courses [on le sera]."

Fernando Alonso à la lutte avec Lewis Hamilton à Montréal.

Fernando Alonso à la lutte avec Lewis Hamilton à Montréal.

Photo de: Andy Hone / Motorsport Images

"Aujourd'hui [au Canada] je pense qu'on a fait le maximum", a expliqué Alonso. "Nous comprenons de mieux en mieux la voiture et les packages que nous avons introduits cette année. Certains d'entre eux ont besoin d'être peaufinés en termes de réglages, et peut-être aussi en termes de direction [de développement]. […] Je pense que les derniers mois ont été très productifs pour nous en termes de compréhension des voitures, donc je suis très confiant."

Un Grand Prix moins favorable en Espagne ?

La semaine prochaine, la Formule 1 se déplacera à Barcelone pour le Grand Prix d'Espagne, course à domicile de Fernando Alonso. Celui-ci a indiqué que ce week-end à la maison devrait se révéler plus compliqué au vu d'un circuit moins adapté à l'AMR24. Néanmoins, l'écurie britannique devrait apporter un nouveau package d'évolution afin de maximiser ses chances.

"Sur le papier le circuit de Montréal [nous convient mieux que celui de] Barcelone, mais on verra, on aura peut être une bonne surprise", a déclaré Alonso. "Je sais que l'équipe travaille très dur pour apporter de nouvelles choses à Barcelone, je l'espère. Donc, oui, ce sera un week-end très intéressant [en Espagne]. Et, oui, nous verrons si nous pouvons à nouveau marquer des points avec les deux voitures, ce qui est évidemment la chose que nous recherchons en ce moment."

Lire aussi :

Le coéquipier d'Alonso, Lance Stroll, a également expliqué que le circuit en Catalogne devrait moins convenir aux monoplaces de l'écurie. Mais le Canadien a insisté sur le fait qu'Aston Martin se trouve sur la bonne voie, même si le chemin vers la performance se veut long et escarpé.

"La voiture sera peut-être encore plus difficile à Barcelone et à Budapest, avec ce genre de longs virages", a-t-il expliqué. "Nous avons profité d'un week-end où la voiture a été très forte tout du long. Nous verrons à Barcelone, sur un circuit très différent, ce que nous pouvons faire. Je pense que nous sommes en train de résoudre nos problèmes, mais cela ne se fait pas du jour au lendemain."

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Mercedes poursuit son évolution avec un nouveau plancher à Barcelone
Article suivant Alpine "peut se satisfaire" du GP du Canada, selon Pierre Gasly

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France