Alonso surpris par l'enquête sur le Grand Prix de Singapour 2008

Quelques heures seulement après la fin du Grand Prix de Belgique, la FIA annonçait dans un communiqué qu'elle enquêtait sur l'accident de Nelson Piquet Jr survenu au Grand Prix de Singapour 2008

Quelques heures seulement après la fin du Grand Prix de Belgique, la FIA annonçait dans un communiqué qu'elle enquêtait sur l'accident de Nelson Piquet Jr survenu au Grand Prix de Singapour 2008.

Fernando Alonso déclare avoir été surpris d'apprendre que la Fédération Internationale de l'Automobile entreprenait une enquête sur ce Grand Prix. Il préfère cependant se concentrer sur son week-end de course plutôt que sur ce qu'il se passe dans les paddocks.

"Oui, bien sûr. Je suis très surpris. Je n'arrive pas à imaginer cette situation donc comme je l'ai dit, je suis surpris et il est temps de penser à autre chose, à Monza et le prochain Grand Prix car je ne vais pas passer plus de temps là-dessus."

"Je ne ferai pas trop de commentaires à propos de ça car l'équipe a dit que nous ne ferons pas de commentaires. Pour moi, ce n'est même pas le moment de penser ou de prêter attention à ça car c'est difficile pour moi de comprendre toute cette situation et cette enquête."

"C'est juste un autre jour, et j'essaie de préparer la course de Monza pour y obtenir un bon résultat. Je suis donc entièrement concentré sur mon travail," insiste l'Espagnol.

"Comme je l'ai dit, je ne passerai pas toute la conférence de presse à faire des commentaires sur Singapour car pour moi, il n'y a pas grand chose à dire."

"Comme je l'ai dit, j'ai été surpris mais la prochaine étape est de penser au prochain Grand Prix à Monza et après l'audition, tout sera clair et il sera temps de dire quelque chose, mais ça n'a pas de sens pour le moment."

Il se dit dans les paddocks que Flavio Briatore, le patron de l'écurie, aurait demandé à Piquet Jr de se 'crasher' volontairement en course. Et bien qu'il prétende ne pas être au courant de ce fait, Alonso a affirmé qu'il soutenait son patron.

"Bien sûr, Flavio a toujours été un bon patron avec moi. C'est un ami, c'est un patron. Il m'a soutenu durant ma carrière depuis l'époque où j'étais chez Minardi."

"Je pense que Flavio fait partie des bonnes personnes ici et il bénéficie toujours de tout mon soutien," conclut le pilote Renault.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Nelson Piquet , Flavio Briatore
Type d'article Actualités