Alonso estime s'être fait tasser dans l'herbe par Magnussen

Fernando Alonso a obtenu la huitième place au Grand Prix de Grande-Bretagne, mais estime qu'il y avait mieux à aller chercher et qu'un incident impliquant Kevin Magnussen l'en a empêché.

Alonso estime s'être fait tasser dans l'herbe par Magnussen
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 dépasse Fernando Alonso, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33, s'arrête aux stands
Fernando Alonso, McLaren
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren, salue un enfant
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Stoffel Vandoorne, McLaren
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Charger le lecteur audio

À Silverstone, les McLaren se sont classées hors du top 10 tout au long du week-end à l'exception des Essais Libres 2, mais Fernando Alonso a bien tiré son épingle du jeu en course. L'Espagnol s'est hissé à la dixième place et a profité de la dernière intervention du Safety Car pour chausser des pneus neufs, parvenant à dépasser la Haas de Kevin Magnussen dans le dernier tour et profitant de l'abandon de Max Verstappen pour prendre la huitième position.

"Je suis extrêmement content, ça a été une dure journée en piste", se félicite Alonso. "Nous avons décidé de chausser les pneus tendres à la fin et c'était un grand avantage par rapport à ceux qui étaient autour de nous en mediums usés et en durs usés. Nous avons pu dépasser quelques voitures. Partir 13e et finir huitième, c'est génial pour nous."

"Nous savons que c'est un circuit où la puissance joue un grand rôle. En course, nous sommes parvenus à suivre les Renault, les Haas, les Force India sans trop de problèmes, nous étions même plus rapides qu'eux à certains moments de la course alors que nous étions dans une autre division samedi, donc nous devons continuer à améliorer notre niveau de performance le samedi. Mais le dimanche, nous faisons généralement la course que nous sommes censés faire et nous marquons plus de points, donc je suis content."

La fin du Grand Prix a toutefois été marquée par un incident opposant Alonso à Magnussen, le pilote McLaren estimant avoir été tassé hors de la piste.

"J'étais à l'extérieur au virage 7, je revenais sur la trajectoire et il était à l'intérieur", poursuit-il. "On se fait pousser, on sort dans l'herbe... Ils disent qu'il faut toujours laisser de la place, mais là, je n'en avais pas, et il ne s'est rien passé. Puis on se retrouve derrière un groupe de voitures et on ne peut pas attaquer celles qui sont devant, donc nous avons sûrement perdu des places, mais au final nous avons fini devant lui, donc ça n'a pas changé la position finale."

"Sans ça, je pense que nous nous serions sûrement battus avec Esteban [Ocon] et Nico [Hülkenberg] pour la sixième place", ajoute toutefois celui qui a franchi le drapeau à damier à moins de trois secondes du sixième, Hülkenberg. "Mais aucune pénalité n'a été donnée donc nous avons dû nous retrousser les manches, et j'ai dépassé Kevin dans le dernier tour."

Directeur de course de la Formule 1, Charlie Whiting a justifié la décision des commissaires de ne sanctionner aucun des deux pilotes : "C'était à la sortie du virage 7, trois ou quatre tours avant la fin. Fernando a semblé prendre une trajectoire très large au virage 7, donc Kevin a pris l'intérieur et a utilisé toute la largeur de la piste, mais ne s'est pas rendu compte que Fernando restait là, on aurait dit qu'il était sorti de la piste mais ce n'était pas le cas, et il y a eu une petite mésentente. Nous ne pensons pas qu'il faille agir à ce sujet."

Vandoorne et sa voiture "inconduisible"

Quant à Stoffel Vandoorne, qui se plaignait en qualifications d'une voiture "inconduisible", il a logiquement connu une course difficile, qu'il a conclue aux portes des points suite à la pénalité infligée à Pierre Gasly.

"La course a été très dure pour nous, c'était difficile de réduire l'écart avec certains de nos concurrents devant nous, et c'est décevant de ne pas avoir marqué de points. Dès le départ, j'avais la même sensation qu'hier dans la voiture, donc les conditions étaient vraiment délicates. Du côté positif, le rythme était sûrement un peu meilleur aujourd'hui. Nous avions plus ou moins le rythme de la Force India et de la Renault, qui ont marqué des points", conclut Vandoorne avec optimisme.

partages
commentaires
Photos - Le GP de Grande-Bretagne en images
Article précédent

Photos - Le GP de Grande-Bretagne en images

Article suivant

Leclerc mal récompensé à Silverstone

Leclerc mal récompensé à Silverstone
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021