Alonso "un peu triste" d'avoir privé Russell d'un point

Fernando Alonso est allé chercher le point de la dixième place en Autriche, au détriment de George Russell.

Alonso "un peu triste" d'avoir privé Russell d'un point

Au terme d'un week-end rendu frustrant par l'incident survenu en qualifications samedi, Fernando Alonso est tout de même parvenu à arracher un point au Grand Prix d'Autriche pour prolonger sa série d'arrivées dans le top 10. Le double Champion du monde est remonté depuis la 14e position sur la grille de départ avant de cueillir George Russell en fin de course, privant du même coup le Britannique de son premier point sous les couleurs de Williams, après lequel il court depuis des mois.

Alonso a dû se montrer patient derrière le Britannique, qui a fait preuve d'une belle défense, notamment au virage 4 ou encore au virage 6 lorsque les deux hommes se sont retrouvés côte à côte. Le pilote Alpine a finalement trouvé l'ouverture à moins de dix tours du drapeau à damier. S'il a fait preuve de la ténacité qu'on lui connaît et a pu concrétiser sa belle performance en entrant dans les points, Alonso admet avoir ressenti une certaine tristesse en privant Russell d'un bon résultat.

"C'était très intense, malheureusement pour un point seulement, mais c'était comme si on était dans le dernier tour du championnat pour nous", confie Alonso. "Ce point, c'était de l'or pour lui comme pour nous, après être partis 14e. C'était chouette. Dans un sens, lorsque j'ai vu que c'était George, je me suis senti un peu triste que cette bataille se déroule contre lui. Je pense qu'il aura l'opportunité de monter sur le podium et de se battre pour des victoires à l'avenir, s'il va chez Mercedes. J'ai pris du plaisir. Marquer un point en partant 14e n'était pas prévu, car nos simulations étaient un peu plus pessimistes que la dixième place."

"Le rythme était très bon en course. Ce n'est pas seulement hier [samedi] que la voiture était performante. Elle l'était aussi aujourd'hui, donc tout le week-end, et pour différentes raisons nous étions plus compétitifs. En partant de notre réelle position en qualifications, je pense que la cinquième ou la sixième place était possible."

Lire aussi :

Samedi, les qualifications d'Alonso s'étaient terminées prématurément, dès la Q2, après avoir subi une gêne de Sebastian Vettel au moment crucial, engendrant d'ailleurs une pénalité de trois places sur la grille à l'encontre de l'Allemand. Du côté d'Alpine, le bilan est somme toute similaire à celui du week-end précédent, avec un compteur qui stagne au championnat et une dynamique très opposée entre les deux côtés du garage, puisqu'Esteban Ocon a une nouvelle fois énormément souffert.

"Compte tenu des circonstances, cette dixième place est un résultat correct tant cela s’annonçait difficile de marquer des points en partant 14e et 17e", résume Marcin Budkowski, directeur exécutif d'Alpine. "Esteban a été pris en sandwich au troisième virage dès le premier tour et la casse de sa suspension l’a contraint à l’abandon. Nous avons très bien exécuté la stratégie à un seul arrêt avec un pit-stop parfaitement exécuté et deux bons relais de Fernando. C’était frustrant de ne pas pouvoir tirer profit de son bon rythme aujourd’hui en raison des qualifications d’hier. Nous avons hâte d’être à Silverstone pour notre deuxième course à domicile et de retrouver la position qui devrait être la nôtre avec nos deux voitures."

partages
commentaires
Mazepin et Latifi lourdement pénalisés, les 6 autres pilotes épargnés

Article précédent

Mazepin et Latifi lourdement pénalisés, les 6 autres pilotes épargnés

Article suivant

Stats Autriche 2021 - 50e podium et 1er grand chelem pour Verstappen

Stats Autriche 2021 - 50e podium et 1er grand chelem pour Verstappen
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021