Alonso ultra motivé pour son second Grand Prix national

Fernando, en Hongrie, ING Renault F1 Team a marqué avec ses deux voitures et remonte ainsi au classement constructeurs

Fernando, en Hongrie, ING Renault F1 Team a marqué avec ses deux voitures et remonte ainsi au classement constructeurs. Un résultat encourageant pour la suite du championnat ?


Nous avons progressé et nous progressons encore, ce qui est très encourageant effectivement ! En Hongrie, nous étions dans le rythme, la voiture se comportait bien et nous avons montré que nous continuions d’avancer et que nous sommes clairement déterminés à remonter au championnat pour décrocher la quatrième place. Je pense que c’était important pour le moral de l’équipe de faire un solide résultat avant le break estival. Nous revenons ainsi encore plus motivés pour la suite de la saison !

Après Barcelone, vous vous préparez à courir ce week-end une nouvelle fois en Espagne, à Valence. Est-ce quelque chose d’important pour vous ?


Oui, bien entendu ! Je suis très content de pouvoir courir chez moi, en Espagne, une seconde fois ! C’est un sentiment tellement fort de pouvoir courir dans son pays, devant ses compatriotes que je suis content de pouvoir le vivre deux fois cette année ! J’avais dû abandonner à Barcelone alors que nous faisions une belle course, j’espère cette fois pouvoir concrétiser un solide résultat, d’autant que le circuit sera une découverte pour tous les pilotes du plateau.

Il s’agit comme vous le dites d’un nouveau circuit. Un défi intéressant pour vous ?


Oui, pour moi mais aussi pour toute l’équipe qui travaille depuis plusieurs mois déjà sur la préparation de cette course. Je pense que cela permet aux pilotes de se révéler quelque peu, de souligner leur capacité d’adaptation mais je ne me fais pas vraiment d’illusions, ça ira très vite pour tout le monde ! Il faudra juste faire en sorte de trouver ses marques et les réglages plus vite que les autres pour tirer son épingle du jeu !

C’est un circuit urbain comme Monaco, où vous êtes généralement très à l’aise. Pensez-vous que cela pourra être aussi le cas à Valence ?


C’est vrai que j’aime les circuits en ville, c’est un défi vraiment intéressant, la sensation de vitesse et la prise de risque sont des sensations très fortes au volant. Je vais essayer de bien avancer dans la mise au point de ma monoplace avec mes ingénieurs pour espérer faire un solide résultat, je ferai en tout cas mon maximum pour ce second Grand Prix en Espagne !

Source : ING Renault F1 Team

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités