Alonso, un talent reconnu et fier de l'être

partages
Alonso, un talent reconnu et fier de l'être
Par : Olivier Guillaume
13 juin 2015 à 08:33

Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Fernando Alonso, McLaren lors de la parade des pilotes
Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Fernando Alonso, McLaren Honda
Des bannières pour Fernando Alonso, McLaren

Considéré comme l'un des meilleurs pilotes si ce n'est le meilleur en Formule 1, Fernando Alonso affirme qu'il n'est pas déçu de n'avoir décroché que deux titres jusqu'à présent, car il y a plus important que cela dans le sport.

"Deux titres, c'est que j'ai été capable d'obtenir jusqu'à présent et on mérite toujours ce que l'on a," déclare Alonso dans le journal L'Équipe. "Je tire en revanche beaucoup de fierté de cette reconnaissance quasi unanime que le paddock et le monde de la course m'accordent depuis des années."

"Je me dis que j'ai la chance d'être au sommet de mon sport, c'est formidable d'avoir été si compétitif pendant plus de dix ans déjà et de savoir que l'on me respecte pour cela. Tout le monde vient me voir lorsque je suis sur le marché des transferts et, lorsque je monte sur le podium, je suis applaudi partout, quelles que soient les cultures et les traditions."

"Ces moments-là, ces certitudes acquises au fil de ma carrière, toutes ces émotions vécues, cette gratitude affichée à mon égard, tout cela est gravé dans mon cœur, c'est mon histoire."

Alonso se sent bien chez McLaren

Aujourd'hui, après tant d'années déjà passées en F1, l'Espagnol se sent visiblement au bon endroit, au bon moment chez McLaren-Honda, avec qui il a décidé de relever un nouveau défi.

"Je pense avoir désormais suffisamment d'expérience pour aider l'équipe et lui faire gagner du temps. Je peux lui être utile et la guider dans la bonne direction, alors que quand j'étais jeune, j'étais agressif en piste mais pas aussi analytique."

"Mon retour chez McLaren a été génial, j'ai toujours eu la chance d'avoir le soutien des équipes dans lesquelles je suis passé. Surtout quand je suis au sein de l'équipe," ajoute-t-il en souriant, songeant probablement aux récents propos tenus par Luca di Montezemolo à son égard.

"Quand je dis non à certains, leur opinion change parfois un peu, mais c'est comme cela que la F1 fonctionne et je le comprends. L'important est d'être heureux dans ce que vous faites et faire en sorte d'être au plus haut niveau dans tous les domaines."

Prochain article Formule 1
Dossier - Les anciens pilotes Caterham - André Lotterer

Article précédent

Dossier - Les anciens pilotes Caterham - André Lotterer

Article suivant

Feu vert pour le nouveau nez court de McLaren

Feu vert pour le nouveau nez court de McLaren

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren
Auteur Olivier Guillaume
Type d'article Actualités