Alonso, un talent reconnu et fier de l'être
Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Fernando Alonso, McLaren lors de la parade des pilotes
Fernando Alonso, McLaren MP4-30
Fernando Alonso, McLaren Honda
Des bannières pour Fernando Alonso, McLaren

Considéré comme l'un des meilleurs pilotes si ce n'est le meilleur en Formule 1, Fernando Alonso affirme qu'il n'est pas déçu de n'avoir décroché que deux titres jusqu'à présent, car il y a plus important que cela dans le sport.

"Deux titres, c'est que j'ai été capable d'obtenir jusqu'à présent et on mérite toujours ce que l'on a," déclare Alonso dans le journal L'Équipe. "Je tire en revanche beaucoup de fierté de cette reconnaissance quasi unanime que le paddock et le monde de la course m'accordent depuis des années."

"Je me dis que j'ai la chance d'être au sommet de mon sport, c'est formidable d'avoir été si compétitif pendant plus de dix ans déjà et de savoir que l'on me respecte pour cela. Tout le monde vient me voir lorsque je suis sur le marché des transferts et, lorsque je monte sur le podium, je suis applaudi partout, quelles que soient les cultures et les traditions."

"Ces moments-là, ces certitudes acquises au fil de ma carrière, toutes ces émotions vécues, cette gratitude affichée à mon égard, tout cela est gravé dans mon cœur, c'est mon histoire."

Alonso se sent bien chez McLaren

Aujourd'hui, après tant d'années déjà passées en F1, l'Espagnol se sent visiblement au bon endroit, au bon moment chez McLaren-Honda, avec qui il a décidé de relever un nouveau défi.

"Je pense avoir désormais suffisamment d'expérience pour aider l'équipe et lui faire gagner du temps. Je peux lui être utile et la guider dans la bonne direction, alors que quand j'étais jeune, j'étais agressif en piste mais pas aussi analytique."

"Mon retour chez McLaren a été génial, j'ai toujours eu la chance d'avoir le soutien des équipes dans lesquelles je suis passé. Surtout quand je suis au sein de l'équipe," ajoute-t-il en souriant, songeant probablement aux récents propos tenus par Luca di Montezemolo à son égard.

"Quand je dis non à certains, leur opinion change parfois un peu, mais c'est comme cela que la F1 fonctionne et je le comprends. L'important est d'être heureux dans ce que vous faites et faire en sorte d'être au plus haut niveau dans tous les domaines."

partages
Analyse technique - Mercedes innove encore

Article précédent

Analyse technique - Mercedes innove encore

Article suivant

Dossier - Les anciens pilotes Caterham - André Lotterer

Dossier - Les anciens pilotes Caterham - André Lotterer
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021