Alonso : "Whitmarsh va beaucoup aider Aston Martin"

Nouvelle recrue de l'écurie Aston Martin, Martin Whitmarsh devrait y avoir un impact positif, d'après divers pilotes.

Alonso : "Whitmarsh va beaucoup aider Aston Martin"

Le 1er octobre, Martin Whitmarsh a fait son premier jour de travail chez Aston Martin, qu'il a rejoint à la tête de la structure Aston Martin Performance Technologies, cette dernière englobant l'écurie de Formule 1. C'est un retour dans la catégorie reine du sport automobile pour Whitmarsh, lui qui a passé un quart de siècle chez McLaren de 1989 à 2014, dirigeant notamment cette équipe de mars 2009 à janvier 2014.

Avec Whitmarsh dans ses rangs, McLaren a remporté 112 victoires, quatre titres des constructeurs et six des pilotes. Lance Stroll est ainsi ravi de voir le Britannique rejoindre son équipe.

"Martin est longtemps resté chez McLaren lorsqu'ils avaient beaucoup de succès, et je trouve vraiment enthousiasmant de l'avoir parmi nous pour aider à développer cette équipe", commente le pilote Aston Martin. "Nous avons recruté beaucoup de personnes très talentueuses ces derniers mois. Je pense que Martin est une excellente recrue pour cette équipe. Je pense que tout ce qui se passe dans cette écurie en ce moment – la nouvelle usine qui est en train d'être construite et l'arrivée de Martin – est très constructif. Tout cela mène vers les objectifs que nous voulons atteindre dans les années à venir."

Lire aussi :

Fernando Alonso, lui, a beau ne pas garder de très bons souvenirs de son premier passage chez McLaren en 2007 (à l'époque où Whitmarsh était directeur général de l'écurie), il se montre très élogieux quant à son ancien collègue.

"Je pense qu'il est super, et comme l'a dit Lance, il est une excellente recrue pour toute équipe", ajoute le pilote Alpine. "Je suis sûr qu'il va beaucoup aider Aston. Il est très intelligent et c'est un bon leader également. Malheureusement, il n'est pas dans notre équipe, mais nous avons de très bonnes personnes également. C'est bien de voir Martin et beaucoup de gens méritant de nombreux éloges faire leur retour en F1, tout le paddock en profite." Whitmarsh avait déclaré en 2009 à l'agence de presse DPA qu'avoir perdu Alonso à la suite de sa rivalité fratricide avec Lewis Hamilton en 2007 était un "immense regret" pour lui.

Lire aussi :

Quant à l'autre pilote Aston Martin, Sebastian Vettel, il préfère attendre d'avoir fait plus ample connaissance avec Whitmarsh, n'ayant jamais travaillé dans la même équipe bien qu'ayant partagé le paddock de la F1 pendant six ans et demi.

"Quand Martin a quitté la Formule 1, j'y commençais plus ou moins", déclare Vettel, qui est peut-être trahi par sa mémoire car il était déjà quadruple Champion du monde. "Je n'ai jamais travaillé avec lui et ne le connais pas assez bien pour juger. Je pense donc qu'il nous faut être ouverts d'esprit. L'objectif est évidemment de renforcer l'équipe, sinon il ne sert à rien d'y recruter de nouvelles personnes. Je pense que cela semble être une très bonne recrue qui, je l'espère, nous aidera à accomplir ce que nous voulons accomplir à l'avenir."

partages
commentaires
Red Bull refuse l'étiquette de favori : "12 points, ce n'est rien"
Article précédent

Red Bull refuse l'étiquette de favori : "12 points, ce n'est rien"

Article suivant

Pour Alpine, "tout ce qui pouvait mal tourner a mal tourné"

Pour Alpine, "tout ce qui pouvait mal tourner a mal tourné"
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021