Formule 1 GP de Las Vegas

Face à AlphaTauri, Alfa Romeo compte sur un GP chaotique à Las Vegas

La huitième place du championnat s'éloigne pour Alfa Romeo, qui espère encore créer la surprise mais aura besoin d'un coup de pouce du destin.

Daniel Ricciardo, AlphaTauri AT04, Valtteri Bottas, Alfa Romeo C43

Septième du championnat des constructeurs au soir du Grand Prix du Canada, Alfa Romeo a vu la donne changer énormément depuis lors. La structure de Hinwil a pris l'avantage sur une écurie Haas en difficulté, mais dans le même temps, Williams a réalisé une belle moisson par l'intermédiaire d'Alexander Albon, inscrivant 26 points lors des 13 derniers Grands Prix. Et plus récemment, c'est AlphaTauri qui a fait un bond dans la hiérarchie grâce aux évolutions apportées pour la tournée américaine : la petite Scuderia a engrangé 16 unités en trois week-ends, se propulsant cinq longueurs devant Alfa Romeo.

Ainsi, au sein de l'écurie italo-suisse, on compte sur un Grand Prix de Las Vegas chaotique pour riposter. "Nous avons beaucoup de points d'interrogation sur cette piste", indique Xevi Pujolar, directeur de l'ingénierie. "Mais dans notre situation actuelle, nous avons besoin d'un grand défi du côté de l'ingénierie et du côté du pilote pour nous assurer d'avoir l'opportunité de changer le classement du championnat. Si c'est plus difficile et que tout est un peu incertain, c'est là que nous avons de meilleures chances, à mon avis. Nous avons besoin que Vegas soit un week-end très difficile pour tout le monde, et nous devons nous assurer d'en profiter. Tel est notre défi désormais."

Si Météo France annonçait il y a cinq jours des températures avoisinant les 5°C en qualifications et en course, les nouvelles prévisions sont bien plus rassurantes, puisque le mercure devrait dépasser les 10°C. Or, Pujolar sait qu'Alfa Romeo ne rivalise que difficilement à la régulière.

"Nous pouvons encore essayer de nous battre avec la Williams et la Haas, mais actuellement, avec l'AlphaTauri, vu le rythme qu'ils ont montré au Brésil, ils sont trop rapides", poursuit l'Espagnol, alors qu'AlphaTauri devançait Alfa Romeo d'un dixième lors des qualifications et de deux dixièmes lors du shootout à Interlagos, avec un écart similaire à Austin. "Si tout est facile et simple, il sera très difficile pour nous d'avoir la moindre chance de récupérer la huitième place ou même d'envisager de se battre pour la septième, ça devient très compliqué."

Propos recueillis par Filip Cleeren

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent General Motors s'engage à concevoir un moteur pour la F1 !
Article suivant Williams recrute la fille de Ken Block dans son académie

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France