AlphaTauri : Les réussites 2020 surpassent celles de 2008 avec Vettel

Pour le directeur d'AlphaTauri, anciennement Toro Rosso, les succès de 2020 surpassent les accomplissements de 2008 et ont permis à l'écurie de signer sa meilleure saison.

AlphaTauri : Les réussites 2020 surpassent celles de 2008 avec Vettel

En 2020, l'écurie Toro Rosso a changé de nom et d'identité en devenant la Scuderia AlphaTauri. Une modification de taille mais surtout symbolique et qui n'a pas vraiment eu d'influence sur le cœur même de la structure italienne. Aussi, même si c'est officiellement un nouveau constructeur qui a remporté une victoire, avec le succès de Pierre Gasly au GP d'Italie, la saison passée s'inscrivait dans la continuité d'une histoire démarrée en 2006 après le rachat de Minardi par Red Bull.

La victoire à Monza a évidemment été le moment le plus fort d'une campagne globalement réussie où Daniil Kvyat a également manqué de peu le podium au GP d'Émilie-Romagne, à Imola. AlphaTauri a terminé l'année en septième place du classement constructeurs, avec 24 points de moins que Ferrari.

Lire aussi :

Forcément, les comparaisons avec la saison 2008, lors de laquelle Sebastian Vettel avait remporté la seule victoire de Toro Rosso, là aussi à Monza, ont été légion. Mais pour Franz Tost, qui était déjà directeur de l'équipe italienne à l'époque, 2020 surpasse 2008. "En 2008, oui il y a eu une victoire fantastique de Sebastian à Monza, mais nous n'avions pas connu autant de bons [résultats] à l'arrivée comme cette année", a ainsi expliqué l'Autrichien pour Motorsport.com.

"Ça n'a pas été uniquement la victoire à Monza. Il y a eu beaucoup d'autres bonnes courses avec la quatrième place à Imola, la cinquième à Portimão. Nous étions sixième à Bahreïn et en Allemagne, septième en Autriche, en Grande-Bretagne et au Mugello. Nous n'avons pas connu qu'une seule course excitante. Nous avons eu beaucoup de très bons résultats, et cela nous met bien au-dessus de 2008."

"À Faenza [lieu où se trouve le QG de l'écurie], l'équipe de design, de production, a très bien travaillé et collaboré. Nous sommes de plus en plus forts dans chaque aspect des procédures, mais également sur le plan de la discipline et les opérations en piste ont bien fonctionné également. De plus en plus de gens viennent et veulent participer."

"Nous avions aussi deux pilotes véritablement bons. Pierre a vraiment beaucoup progressé. Il a atteint un niveau vraiment élevé. Et donc, nous avons pu connaître cette réussite. La voiture, je dois dire, a fonctionné dès les tout débuts. Les évolutions aérodynamiques ont par chance apporté un avantage et nous ont permis d'avancer. L'ensemble de ces points nous a permis d'obtenir une vision claire et de rencontrer le succès."

Lire aussi :

Gasly, qui a terminé dixième du classement pilotes, a quasiment inscrit les trois quarts des points d'AlphaTauri. Le Français s'est dit satisfait de la constance affichée, qui lui a permis de terminer dans le top 10 de 14 des 17 Grands Prix disputés. "Il est juste de dire que je suis meilleur, que je suis un meilleur pilote qu'auparavant", a déclaré Gasly à Motorsport.com.

"C'était aussi un objectif pour moi, d'être plus régulier. Évidemment, ce n'est jamais le scénario idéal, l'équilibre idéal, la course, la stratégie, la dégradation des pneus idéales, qu'importe. Mais [il s'agissait] juste d'être meilleur dans la réaction à tous ces facteurs, et d'être performant de façon plus constante au fil de la saison."

"J'en suis vraiment heureux, parce que je pense que nous avons connu beaucoup d'arrivées dans le top 10, beaucoup de Q3 également [11 en 17 qualifications, ndlr]. Au niveau du travail avec l'écurie, je trouve que nous nous comprenons vraiment bien. Nous avons été vraiment constants, performants et nous avons maximisé les performances de la voiture. C'était un objectif clair que nous nous étions fixés avec l'équipe, moi-même et les gens autour de moi pour réaliser cette saison."

Avec Luke Smith

partages
commentaires

Voir aussi :

Bilan 2020 - Carlos Sainz est désormais un cadre

Article précédent

Bilan 2020 - Carlos Sainz est désormais un cadre

Article suivant

Russell a appris en se battant avec Vettel

Russell a appris en se battant avec Vettel
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021