Alpine : L'écart Alonso-Ocon créé par de mauvais réglages

Marcin Budkowski, directeur exécutif d'Alpine, a révélé que de mauvais réglages étaient à l'origine du récent contraste entre les performances de Fernando Alonso et d'Esteban Ocon.

Alpine : L'écart Alonso-Ocon créé par de mauvais réglages

La différence de rythme au Grand Prix de Russie entre Esteban Ocon, à la traîne, et Fernando Alonso, très performant, a rendu Alpine perplexe. L'écurie française a notamment redouté une "rechute" pour Ocon qui, avant de triompher en Hongrie, avait connu d'énormes difficultés au début de l'été ayant poussé son employeur à remplacer son châssis par un autre.

Cependant, l'enquête réalisée à Enstone dans les jours précédant le Grand Prix de Turquie a révélé que les nouveaux problèmes d'Ocon étaient dus aux réglages de sa monoplace, s'étant progressivement éloignés de ceux d'Alonso.

"Nous avons procédé à quelques vérifications sur la voiture mais la réalité, c'est que les réglages [entre les voitures d'Ocon et d'Alonso] étaient différents en Russie", a expliqué Marcin Budkowski, directeur exécutif d'Alpine. "Les voitures se sont un peu éloignées concernant les réglages alors qu'elles étaient très similaires lors des courses précédentes. L'analyse réalisée après la course [en Russie] a clairement montré que la direction prise sur la voiture d'Esteban n'était pas la bonne."

"On ne peut pas toujours le voir pendant une course, c'est un peu comme une évolution constante du retour et de la préférence du pilote en se basant sur les données. En fait, on s'en rend compte plus tard, lorsque l'on regarde les réglages des deux voitures. Ceux sur la voiture de Fernando avaient plus de sens du point de vue de la performance."

Budkowski a également indiqué qu'Alpine avait tiré les leçons de cette expérience et qu'à l'avenir, l'équipe ferait plus attention aux différences dans les réglages des deux voitures pour que le scénario du Grand Prix de Russie ne se répète pas.

"C'est un peu dommage de ne s'en rendre compte qu'après le week-end", a-t-il ajouté. "Bien sûr, nous aurions voulu gérer cela d'une meilleure façon, en n'allant pas aussi loin dans cette direction en Russie. C'est quelque chose que nous avons rectifié, c'est malheureux que cela ait affecté la performance d'Esteban."

Mais en dépit du faux pas à Sotchi, Budkowski reste satisfait des performances et de la régularité des deux Alpine depuis le début de l'année. "Que ce soit dans l'extraction de la performance de la voiture ou dans la régularité, je pense que nous faisons du bon travail cette année sur la piste. Est-ce que nous tapons dans le mille chaque week-end avec les deux pilotes ? Bien sûr que non, mais si l'on regarde les statistiques, nous nous trompons moins que d'autres personnes, et cela explique notre régularité dans les points. Le bilan n'est pas parfait mais il reste très bon."

Lire aussi :

partages
commentaires
Red Bull ne va pas négliger le championnat des constructeurs
Article précédent

Red Bull ne va pas négliger le championnat des constructeurs

Article suivant

Tost : Le personnel mécontent d'un calendrier de 23 GP "doit partir"

Tost : Le personnel mécontent d'un calendrier de 23 GP "doit partir"
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021