Alpine : Avoir une écurie partenaire n'est "pas une bonne affaire"

Renault et Alpine ont désormais clairement mis de côté l'idée d'avoir une écurie partenaire en Formule 1 à court terme.

Alpine : Avoir une écurie partenaire n'est "pas une bonne affaire"

Grand patron de Renault, Luca de Meo écarte désormais la possibilité d'allier Alpine à une écurie partenaire en Formule 1, estimant que ce ne serait "pas une bonne affaire". Tandis que l'écurie d'usine du Losange a fait l'objet d'un changement d'identité cet hiver, Renault a perdu son dernier client moteur, McLaren. Désormais, l'unité de puissance conçue à Viry-Châtillon n'est présente que dans les monoplaces françaises alors que tous les autres motoristes équipent au moins deux écuries.

Ces derniers mois, et par différentes voix, Renault a plusieurs fois fait savoir que cette situation n'était pas inquiétante, tout en se montrant ouvert à une future collaboration. Sur ce dernier point, Luca de Meo semble aujourd'hui beaucoup plus réticent, à tel point qu'il n'imagine pas voir des liens se tisser avec une autre écurie à court terme, avant tout pour des questions financières.

"Théoriquement, c'est mieux quand votre moteur est utilisé par les autres, car on peut échanger des données, partager certaines choses", admet le PDG du groupe Renault. "Mais les conditions actuelles – et je le dis très clairement –, particulièrement les conditions économiques, de transfert de technologie entre une équipe et une autre, telles que définies par la fédération, ne sont en fait pas très favorables."

"Si vous voulez mon avis, le prix que paient les autres équipes pour accéder à la technologie pour laquelle des gens comme nous consentons l'investissement initial n'est pas une bonne affaire commerciale. Je l'ai déjà dit de nombreuses fois. Je ne veux pas entrer dans le détail des chiffres, mais je peux vous dire que ce n'est pas une bonne affaire. C'est fait uniquement pour que les plus petites équipes qui n'ont pas la capacité de produire un moteur, et c'est une large majorité, puissent être là. Mais pour nous, économiquement, ça ne change pas grand-chose."

Lire aussi :

Ces derniers mois, Williams a fait partie des noms qui ont circulé pour envisager un partenariat approfondi avec Alpine/Renault, mais l'équipe britannique a récemment souligné qu'elle tenait à une certaine forme d'indépendance sur le long terme. Pour Laurent Rossi, PDG d'Alpine, l'absence de données moteur partagées avec une écurie partenaire est aujourd'hui contrebalancée par la réduction d'autres risques.

"Comme Luca l'a dit, fournir une unité de puissance aux autres peut être bénéfique, car on peut avoir des données supplémentaires pour renforcer la fiabilité et les performances", admet-il. "Ceci étant dit, la manière dont cela a été construit récemment rend les choses dangereusement chères dès que l'on rencontre des problèmes dans la gestion des performances des autres unités de puissance."

"S'il y a des problèmes de fiabilité en piste, il y a soudainement une crise et il faut déléguer une partie de l'équipe pour ça. Il faut la structure pour ça, et ce n'est pas ce que nous avons choisi, car ça veut dire avoir une autre équipe qui attend, qui ne fait rien, et qui se tient prête à aller soutenir une autre écurie. Nous préférons que toute notre équipe se concentre sur la conception de notre châssis et du moteur, puis nous verrons si nous avons de la place, du temps et de l'énergie pour d'autres. Mais pour le moment, franchement, nous sommes plutôt satisfaits de procéder ainsi."

Propos recueillis par Luke Smith 

partages
commentaires
La F1 écarte l'idée du week-end de deux jours

Article précédent

La F1 écarte l'idée du week-end de deux jours

Article suivant

Daniel Ricciardo ressent le "besoin" de rouler à Bathurst

Daniel Ricciardo ressent le "besoin" de rouler à Bathurst
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021