Alpine va également tester Giovinazzi

Alpine a convié Antonio Giovinazzi aux côtés de Jack Doohan, Nyck de Vries et Colton Herta pour des essais à Budapest à la fin du mois.

Alpine va également tester Giovinazzi
Charger le lecteur audio

Qui veut piloter une Alpine F1 ? Le baquet de l'A521 de la saison dernière voit décidément passer du monde, et c'est Antonio Giovinazzi qui figure parmi les prochains sur la liste. L'Italien a été convié à la journée d'essais qu'organisera l'écurie française sur le Hungaroring à la fin du mois et devient, de fait, un candidat au remplacement de Fernando Alonso la saison prochaine.

Alpine a prévu depuis un moment de faire rouler sa monoplace 2021 à Budapest dans le cadre de son programme dédié aux jeunes pilotes, mais le rendez-vous prend une plus grande importance dans le contexte actuel du marché des transferts. Membre de l'Alpine Academy, Jack Doohan était logiquement le premier à figurer sur la liste des participants.

Néanmoins, le pilote d'IndyCar Colton Herta devrait se joindre aux tests, toujours dans l'espoir de décrocher une Super Licence qui lui permettrait ainsi de rouler chez AlphaTauri l'an prochain… et ainsi de convaincre Red Bull de libérer Pierre Gasly pour rejoindre Alpine. Un scénario toutefois encore très hypothétique, qui contraint l'équipe d'Enstone à travailler sur d'autres alternatives.

C'est à ce titre que Nyck de Vries devrait également participer aux essais, où il sera donc également rejoint par Antonio Giovinazzi. Le profil du pilote italien cocherait la case "expérience" mentionnée par Laurent Rossi, PDG d'Alpine, auprès de Motorsport.com : "Nous devons trouver un pilote capable de marquer de gros points dès le départ. Cela nous conduit essentiellement vers un pilote plus âgé mais qui est en même temps capable de se développer avec nous. Ce sont donc les critères que nous appliquons en ce moment."

Antonio Giovinazzi a été aperçu dans l'hospitality Alpine à Monza le week-end dernier et il demeure à ce jour lié à Ferrari, ce qui lui a permis d'obtenir deux séances de roulage en EL1 avec Haas en cette fin de saison. Il serait toutefois libéré par la Scuderia si un baquet lui était proposé ailleurs. Après sa participation aux essais libres du Grand Prix d'Italie, l'ex-pilote Alfa Romeo doit retrouver le volant de la Haas le mois prochain à Austin.

"Je veux être là l'année prochaine, c'est sûr, ce n'est pas un secret, mais ça ne dépend pas de moi", a-t-il rappelé. "On verra ce que l'on peut faire, et dans l'immédiat je me concentre sur le fait de faire du bon travail lors de ces deux séances. Il y en a une de faite, maintenant il y en a une autre."

Avec Adam Cooper

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Hamilton prend "mille fois plus de plaisir" à batailler qu'à mener
Article précédent

Hamilton prend "mille fois plus de plaisir" à batailler qu'à mener

Article suivant

Pour Mercedes, "le bon pilote a gagné" à Monza

Pour Mercedes, "le bon pilote a gagné" à Monza