Amende pour Force India après son unsafe release

L'écurie Force India a été sanctionnée financièrement après l'incident survenu lors des Essais Libres 2 sur la monoplace de Sergio Pérez.

Amende pour Force India après son unsafe release

Durant la seconde séance d'essais libres du week-end du Grand Prix d'Espagne, le Mexicain a immobilisé sa VJM11 peu après les virages 8 et 9. Sa roue avant gauche était en effet mal fixée. Lors de son passage au stand quelques instants auparavant, le mécanicien chargé d'enfoncer le nouveau pneu ne l'a pas poussé au maximum. En conséquence, quand son collègue a actionné le pistolet pour fixer l'écrou, ce dernier n'a pas pu être vissé correctement. Après quelques virages, l'écrou a fini par lâcher et la roue n'était plus retenue, bien qu'elle soit restée sur la Force India.

Les commissaires se sont saisis de l'affaire et ont décidé d'infliger à l'équipe aux monoplaces roses une amende de 5000 euros pour infraction à l'article 28.13 b du Règlement Sportif de la F1, qui concerne le fait de relâcher une voiture de façon dangereuse suite à un arrêt au stand.

La décision a été justifiée de la façon suivante : "Les Commissaires ont déterminé que la voiture a été relâchée de façon dangereuse en infraction à l'article 28.13 b car la roue n'était pas totalement attachée à la voiture quand elle a été relancée. De façon inhabituelle, la roue a été serrée à la voiture et il n'était pas immédiatement apparent que la roue n'était pas totalement attachée. Les Commissaires ont fait inspecter la monoplace par le Délégué Technique, et sa conclusion a rejoint celle de l'équipe à savoir que, même si la roue était serrée, l'écrou a été vissé de travers."

"Le pilote a arrêté la voiture de façon sûre dès que [le problème] est devenu apparent pour lui. Et même s'il y a eu de la confusion à la radio, l'équipe a donné les instructions appropriées dès qu'elle a réalisé le problème, qui n'était pas apparent jusqu'au virage 9."

"En cohérence avec les précédentes décisions d'une nature similaire, les Commissaires ont décidé que la pénalité sur la grille de départ mentionnée dans l'article ci-dessus ne s'appliquerait pas car des mesures appropriées ont été prises. Néanmoins, il est de la responsabilité de l'équipe de prendre toutes les mesures pour garantir que la roue soit totalement attachée et, en conséquence, les Commissaires infligent une amende de 5000 euros à l'écurie."

Cette décision rejoint effectivement les précédents cas d'unsafe release constatés depuis plusieurs saisons. Il est toutefois à signaler que les trois premières courses de la saison avaient été marquées par cinq problèmes dans le domaine, qui ont culminé à Bahreïn quand Kimi Räikkönen, relâché trop tôt lors de son passage par les stands, a emporté un de ses mécaniciens, lui brisant la jambe gauche. Ferrari avait alors écopé de 50'000 euros d'amende et la FIA avait indiqué que des recherches allaient être faites pour améliorer les choses, en envisageant notamment la modification et/ou la standardisation du matériel.

Il s'agissait à Barcelone de la sixième enquête pour unsafe release de la saison, contre trois pour toute l'année 2017, la première ayant vu l'introduction des nouveaux pneus plus larges.

partages
commentaires
Alonso : "C'est beaucoup mieux" avec les évolutions
Article précédent

Alonso : "C'est beaucoup mieux" avec les évolutions

Article suivant

Mercedes se propose d'aider les futurs motoristes de la F1

Mercedes se propose d'aider les futurs motoristes de la F1
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021