Analyse - Comprendre les pénalités sur la grille de départ

À Spa, le record de sanctions sur la grille de départ fait fleurir quelques cheveux blancs sur la tête des fans, qui tentent de comprendre comment se compose la grille de départ.

Analyse - Comprendre les pénalités sur la grille de départ
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Jenson Button, McLaren MP4-30
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06 devant Jenson Button, McLaren MP4-30 et Marcus Ericsson, Sauber C34
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso STR10
Kimi Raikkonen, Scuderia Ferrari
Max Verstappen, Scuderia Toro Rosso
Jenson Button, McLaren Honda
Jenson Button, McLaren MP4-30
Romain Grosjean, Lotus F1 E23
Kimi Raikkonen, Ferrari SF15-T
Fernando Alonso, McLaren MP4-30

La pénalité de 105 places pour les pilotes McLaren Jenson Button et Fernando Alonso laissait logiquement penser que personne ne pourrait prendre place derrière eux sur la grille.

En revanche, les pénalités infligées à Romain Grosjean (boite de vitesses), Max Verstappen (moteur) et Kimi Räikkönen (boite de vitesses) sont moins évidentes à comprendre.

Qualifié 14e, Räikkönen partira 16e sur la grille malgré sa sanction de 5 places : un fait qui peut sembler pour le moins étrange.

Pour bien interpréter cela, il faut comprendre comment la FIA travaille afin de déterminer le bon ordre des voitures.

L'ordre des pénalités déterminant

Elle débute son travail sur base du résultat brut des qualifications. Ensuite, et comme c’est le cas depuis plusieurs années déjà, les pénalités sont appliquées selon l’ordre dans lequel les commissaires de la FIA sont informés des sanctions à prendre.

1. Pénalité de Button (25 places)

16e Nasr
18e Alonso
19e Stevens
20e Merhi
42e Button

Qualifié 17e, Jenson Button fut le premier pénalisé de 25 places, ce qui le place théoriquement au 42e rang. Suivent les 30 premières places de pénalités pour Alonso, faisant passer l’Espagnol de la 18e à la 48e position théorique.

2. Pénalité d'Alonso (30 places)

16e Nasr
19e Stevens
20e Merhi
42e Button
48e Alonso

Grosjean fut ensuite pénalisé pour son changement de boite de vitesses, le Français chutant de la quatrième à la neuvième place, derrière Sebastian Vettel.

25 nouvelles places de pénalité interviennent alors pour Button, théoriquement 67e.

3. Pénalité de Button (25 places)

16e Nasr
19e Stevens
20e Merhi
48e Alonso
67e Button

Idem alors pour Alonso, qui devient 73e.

4. Pénalité d'Alonso (25 places)

16e Nasr
19e Stevens
20e Merhi
25e Verstappen
67e Button
73e Alonso

5. Pénalité de Verstappen (10 places)

16e Nasr
19e Stevens
20e Merhi
25e Verstappen
67e Button
73e Alonso

C’est alors que la pénalité de 5 places est infligée à Räikkönen, ce qui le fait passer de la 14e à la 19e position, devant Roberto Merhi, qualifié 20e samedi.

6. Pénalité de Räikkönen (5 places)

16e Nasr
19e Stevens / Raikkonen
20e Merhi
25e Verstappen
67e Button
73e Alonso

Dans l’ordre inverse de la grille, cela donne donc : Alonso (20e) en 73e position, Button (19e) en 67e position, Verstappen (18e) en 25e position, Merhi (17e) en 20e position et Räikkönen (16e) en 19e position.

La grille de départ n’est entérinée que lorsque que toutes les sanctions ont été appliquées, ce qui explique la 16e place de Räikkönen sur la grille de départ ce dimanche.

partages
commentaires
Räikkönen pénalisé sur la grille de départ

Article précédent

Räikkönen pénalisé sur la grille de départ

Article suivant

Le GP de Russie discute pour une course nocturne

Le GP de Russie discute pour une course nocturne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Belgique
Lieu Spa-Francorchamps
Équipes McLaren
Auteur Jonathan Noble
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ? Prime

La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ?

Mercedes a quitté Imola en conservant la tête des deux classements généraux mais ne se fait aucune illusion sur la menace que représente Red Bull.

Formule 1
20 avr. 2021
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 avr. 2021
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021