Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
3 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
16 jours
Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Analyse des grandes tendances techniques de 2019

partages
commentaires
Analyse des grandes tendances techniques de 2019
Par :
Co-auteur: Matt Somerfield
13 juin 2019 à 09:30

Les écuries de Formule 1 sont impliquées dans de grandes batailles sur la piste et aussi dans les bureaux d’études. Il est intéressant de noter que plusieurs solutions techniques sont copiées de l'une à l’autre.

Lire aussi:

Cliquez sur les flèches ci-dessous pour passer d'une photo à l'autre.

Diapo
Liste

Les nouvelles ailettes de la Red Bull RB15

Les nouvelles ailettes de la Red Bull RB15
1/14

Photo de: Giorgio Piola

Les Red Bull Racing RB15 sont arrivées au Canada munies de ‘cornes de museau’ ; une solution adoptée par plusieurs autres équipes cette saison. Ces cornes sont situées à l’endroit où s’effectue la transition entre le museau et le châssis et qui permet une certaine créativité technique. Ces ailettes permettent de mieux diriger les flux d’air à cet endroit.

Vue détaillée de la Mercedes AMG F1

Vue détaillée de la Mercedes AMG F1
2/14

Photo de: Giorgio Piola

Mercedes fut la première écurie à tester ces fameuses cornes durant les essais hivernaux quand la W10 fut munie d’ailettes en forme de patte de chien destinées à abaisser les flux d’air et les faire glisser plus efficacement tout près du châssis.

Ailettes de châssis de l'Alfa Romeo Racing C38

Ailettes de châssis de l'Alfa Romeo Racing C38
3/14

Photo de: Giorgio Piola

Alfa Romeo a aussi adopté cette solution très tôt durant la saison. L’écurie italienne a repris le concept élaboré par Mercedes, mais l’a modifié. On retrouve quatre ailettes courbées de chaque côté de la zone de transition du châssis.

Détail technique

Détail technique
4/14

Photo de: Giorgio Piola

Renault F1 Team a aussi introduit cette solution technique à l’occasion du Grand Prix de Monaco. Les ailettes étaient d’une forme très simple et fixées de part et d’autre du châssis.

Aileron arrière de la Renault F1 Team R.S.19

Aileron arrière de la Renault F1 Team R.S.19
5/14

Photo de: Giorgio Piola

Renault continue à développer sa R.S. 19 dans le but de progresser dans la hiérarchie. On a noté l’introduction d’un nouvel aileron arrière au Canada. Il s’agit d’une évolution du design vu en début de saison. Les modifications touchent essentiellement la zone de transition des dérives latérales courbées.

Comparaison des ailerons arrière de la Renault F1 Team R.S.19

Comparaison des ailerons arrière de la Renault F1 Team R.S.19
6/14

Photo de: Giorgio Piola

Renault a changé l’élément inférieur en lui donnant une forme arrière mieux dégagée (flèche rouge), ce qui modifie certainement l’écoulement de l’air à cet endroit. De plus, l’élément de flux montants le plus en arrière des trois a été éliminé (flèche bleue). Cette modification ouvre un espace pour une aigrette additionnelle fixée à la jointure. Cette aigrette est divisée en deux, comme c’était le cas sur l’aileron précédent.

Activateur de DRS de la Renault F1 Team R.S.19 au Canada

Activateur de DRS de la Renault F1 Team R.S.19 au Canada
7/14

Photo de: Giorgio Piola

La surface externe de la dérive a aussi été corrigée avec l’ajout de deux arêtes montantes qui servent à rediriger les flux d’air vers le haut (flèche rouge). Cette solution a été introduite par Toro Rosso avant d’être reprise par Ferrari et maintenant par Renault. L’activateur de DRS (flèche bleue) a été allongé dans le but de restreindre le déplacement du volet supérieur quand il est activé.

Détail technique de la Renault R.S.19

Détail technique de la Renault R.S.19
8/14

Photo de: Giorgio Piola

Renault a adopté une autre solution technique vue sur d’autres voitures cette année. Lors du Grand Prix du Canada, les R.S. 19 étaient munies d’un plancher à ailettes. En accordance avec la présence d’orifices enfermés, on note la présence d’une seule ailette (au lieu de plusieurs), destinée à accroître le rendement du plancher devant les pneus arrière et ainsi profiter d’une meilleure performance du diffuseur.

Le fond plat de la Ferrari SF71H en Azerbaïdjan

Le fond plat de la Ferrari SF71H en Azerbaïdjan
9/14

Photo de: Giorgio Piola

On retrouve ce type de solution sur le plancher de la Ferrari, ce qui booste la performance des d’orifices enfermés qui sont situés sur le bord du plancher, devant les pneus arrière.

Le nez de la Racing Point RP19

Le nez de la Racing Point RP19
10/14

Photo de: Giorgio Piola

Les difficultés financières et techniques de la saison dernière ralentissent encore le développement des Racing Point. Cependant, au fur et à mesure que la saison progresse, l’arrivée de nouvelles pièces devraient aider à exploiter le plein potentiel de la RP19. Un gros effort a été consenti pour le Grand Prix du Canada, car l’équipe a introduit une solution d'extension pour le nez qui porte les caractéristiques de la fameuse cape que nous avons vue pour la première fois chez Mercedes. Drapée sur le côté et sous le nez, la cape utilise les flux d'air déjà aspirés par les orifices du nez pour les guider plus loin en aval.

Le nez de la Racing Point RP19

Le nez de la Racing Point RP19
11/14

Photo de: Giorgio Piola

L’ancien nez ne possédait pas de cape et employait les contours de la surface du museau afin de diriger les flux d’air.

Nez étroit de la Mercedes W08, GP d'Espagne

Nez étroit de la Mercedes W08, GP d'Espagne
12/14

Photo de: Giorgio Piola

Mercedes utilise cette fameuse cape depuis 2017. Plusieurs autres équipes ont copié et adapté cette solution technique.

Triangle de suspension conforme sur la Williams FW42

Triangle de suspension conforme sur la Williams FW42
13/14

Photo de: Giorgio Piola

Dans le but d’accroître la performance du nez de la voiture, Williams utilise sa propre version de la cape depuis 2018.

Aileron avant de la McLaren MCL33 au GP d'Espagne

Aileron avant de la McLaren MCL33 au GP d'Espagne
14/14

Photo de: Giorgio Piola

C’est à l’occasion de l’introduction de son nouveau kit aérodynamique en Espagne que McLaren a dévoilé sa propre version de la cape avant aux formes très complexes. Lors des Grands Prix subséquents, la complexité du nez a été modifiée, mais la cape est demeurée en place.

Article suivant
Mercedes révèle l'origine de la frayeur hydraulique de Hamilton

Article précédent

Mercedes révèle l'origine de la frayeur hydraulique de Hamilton

Article suivant

Ferrari pourrait utiliser le "droit de revue" pour contester la pénalité de Vettel

Ferrari pourrait utiliser le "droit de revue" pour contester la pénalité de Vettel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Giorgio Piola