Analyse - Le marché des transferts reste plein d'incertitude

Alors qu'une décision de Renault sur le rachat de Lotus est attendue cette semaine et que Haas souhaite définir son duo prochainement, le marché des transferts peut encore nous réserver bien des surprises!

Il y a quelques semaines, lorsque Kimi Räikkönen a été confirmé chez Ferrari pour 2016, le marché des transferts s'annonçait plutôt calme. Le contraste avec l'an dernier est saisissant, puisque Sebastian Vettel et Fernando Alonso avaient fait les gros titres en rejoignant respectivement Ferrari et McLaren.

Mais la saga Renault touche à sa fin et Haas semble être une option attractive pour les pilotes disponibles : les semaines à venir pourraient bien être fascinantes alors que la grille 2016 se forme.

L'arrivée de Haas ajoute deux voitures à la grille ; en théorie, deux volants plutôt attractifs qui ne requièrent pas de sponsor. De plus, le rachat imminent de Lotus par Renault change la dynamique à Enstone : le nouveau management pourrait avoir une conception très différente de l'attitude et des choix à adopter.

Pourrait-il y avoir des surprises?

Certains baquets sont déjà pris

À part Ferrari, d'autres équipes ont déjà confirmé leur duo pour 2016, à l'image de Mercedes et de Sauber. Certaines sont sûres de continuer avec les mêmes pilotes, mais ne l'ont pas encore confirmé par voie de presse, telles que Red Bull et Toro Rosso. Puis il y a Williams et Force India, des équipes qui vont probablement conserver leurs pilotes, mais où une surprise pourrait survenir.

L'option de Felipe Massa chez Williams va bientôt prendre fin, tandis que les discussions sont en cours entre l'équipe et Valtteri Bottas, dont la durée de l'engagement est la clé. Le Finlandais veut être libre fin 2016 lorsque plusieurs pilotes verront leur contrat prendre fin, et nous pourrions alors voir de grands changements.

Enfin, il y a McLaren, qui ne manque pas de pilotes, et dont le duo 2016 n'est pas encore connu.

Une grille de 22 voitures

L'arrivée de Haas signifie qu'il y a de la place pour deux nouveaux pilotes, qu'ils soient débutants ou de retour, sur la grille de 2016, qui comportera 22 voitures. Les pilotes qui ont le plus de chances de signer chez Haas sont Esteban Gutiérrez, Jean-Éric Vergne et Kevin Magnussen.

Nico Hülkenberg a également été mentionné comme un possible candidat mais va probablement rester chez Force India. Un accord entre les deux parties pourrait même avoir déjà été trouvé, avec une possible annonce à l'aube du Grand Prix d'Italie.

Le monde de la F1 commence à se rendre compte que le projet Haas est sérieux et bien financé. Étant donné que les voitures seront dessinées avec l'aide de Ferrari, elles devraient être bien plus compétitives que celles de la dernière vague de nouvelles équipes en 2010.

N'oubliez pas que ces écuries avaient attiré des vainqueurs en Grand Prix, Jarno Trulli et Heikki Kovalainen, ainsi qu'un candidat régulier au podium, Timo Glock : il n'y a donc aucune raison pour que Haas ne puisse pas obtenir les meilleurs pilotes disponibles pour sa première saison en F1.

Gutiérrez et Vergne ont évidemment l'avantage d'être liés à Ferrari. Gutiérrez dispose de soutiens financiers mexicains et, bien que l'écurie affirme ne pas avoir besoin de sponsors supplémentaires, un pilote qualifié lui apporte une manne financière supplémentaire ne lui fera pas de mal.

"Je dirais que le pilote payant et le pilote sponsorisé sont différents," explique Günther Steiner, directeur d'équipe, pour Motorsport.com"Certains ont un sponsor parce qu'ils sont bons et leur sponsor leur reste fidèle, ce qui est une bonne chose."

"Sont-ils des pilotes payants pour autant? Je pense qu'il faut faire la distinction pour les gens qui sont bons et qui apportent quelque chose avec eux, ce qui n'est pas une mauvaise chose."

"Pérez apporte un sponsor à Force India, mais ce n'est pas un pilote payant, il mérite sa place là-bas. Y a-t-il quelqu'un qui n'a pas de sponsor et qui est aussi bon? Peut-être, oui. Donc qui préférez-vous entre deux pilotes à qualités égales, quand l'un d'eux a un sponsor? Je pense qu'un pilote payant est quelqu'un qui est faible et qui s'achète un baquet.

"Nous n'en avons pas besoin, mais si quelqu'un vient avec un sponsor, il est bienvenu. Nous sommes en assez bonne posture."

Un outsider danois

Magnussen est l'autre nom qui a été lié à Haas ces dernières semaines ; ce serait un choix étonnant. Haas (et les autres) sont désormais conscients que le Danois pourrait être disponible s'il n'obtient pas de baquet de titulaire chez McLaren en 2016, et la bonne nouvelle est que le CV qui lui a permis d'obtenir ce même volant en 2014 n'a pas été oublié.

Les équipes savent également que ce n'est qu'à la dernière minute que Magnussen a été écarté du duo de cette année : le management de McLaren souhaitait le conserver aux côtés de Fernando Alonso, mais les actionnaires principaux voulaient que Jenson Button reste et ont eu le dernier mot.

Magnussen est déterminé à retrouver un baquet de titulaire l'an prochain. "C'est évidemment très frustrant de ne pas courir cette année, et je fais tout ce que je peux pour m'assurer de courir l'an prochain," a-t-il déclaré à Motorsport.com à Spa. "Que ce soit chez McLaren ou autre part, il faut que je sois titulaire l'an prochain."

Le problème auquel Magnussen fait face est le même pour tous les pilotes qui ont perdu leur volant à la fin de la saison dernière, à savoir un manque de visibilité. À part les essais libres et les qualifications de Melbourne, où il a remplacé Alonso au pied levé (avant que sa voiture ne connaisse une défaillance avant même le départ de la course), le Danois a peiné à faire parler de lui cette année.

Que peut-il donc espérer chez McLaren? On ne peut que se demander si Button et Alonso ont vraiment envie de rester l'an prochain, tandis qu'un transfert du Champion du Monde 2009 chez Williams, l'écurie de ses débuts, a été mentionné comme une possibilité. Si JB demeure entièrement engagé à Woking, et rien n'indique qu'il ne le soit pas, alors McLaren dispose d'une option pour le conserver en 2016.

Cependant, selon des sources proches de l'équipe, son salaire va monter en flèche l'an prochain, et les dirigeants de McLaren pourraient se demander s'ils souhaitent vraiment le payer. Une alternative serait de le renégocier, ou de le payer pour ne pas courir.

Lorsqu'il lui a été demandé à Spa si le duo de pilotes sera décidé aussi tard que l'an dernier, Éric Boullier a affirmé que ce ne serait pas le cas, mais a également confirmé que la décision n'était pas prise.

"Je ne peux pas vous dire quels paramètres nous allons utiliser, c'est notre propre discussion et notre propre stratégie interne," a-t-il déclaré. "Ce que je peux vous dire, c'est que nous sommes contents de Jenson et Fernando. J'espère que nous allons prendre la décision beaucoup plus tôt [qu'en 2014]."

Vandoorne est également candidat

En-dehors de Magnussen, Stoffel Vandoorne est également sur les rangs pour être titularisé chez McLaren. Vice-champion GP2 l'an dernier, le Belge savait qu'il devait gagner une place cette saison, et il est bien parti pour remporter le titre. Atteindre cet objectif mettra McLaren devant un véritable dilemme.

"J'ai dit à de nombreuses reprises que le GP2 était ma priorité à l'heure actuelle," a-t-il réitéré pour Motorsport.com"Et pour moi, c'est la meilleure façon de faire mes preuves. La discipline dans laquelle je cours est vraiment la seule façon pour moi de faire mes preuves..."

"Jusqu'à présent, cela se passe bien, et si je continue sur cette lancée, cela va probablement m'aider à l'avenir. Gagner le championnat ne m'apportera aucune garantie, tout le monde le sait, donc nous verrons ce qui se passera."

Étant donné que Max Verstappen est arrivé en Formule 1 directement de F3 Europe après une seule saison en monoplace, Vandoorne est clairement très qualifié pour obtenir un baquet dans une équipe de pointe, mais cela ne lui a fait aucun mal de continuer son apprentissage loin des projecteurs.

McLaren pourrait également essayer de placer Vandoorne ailleurs. Manor/Marussia est une possibilité évidente qui lui permettrait d'engranger de l'expérience avant d'être promu dans l'équipe principale dès 2017.

Incertitude chez Lotus

En ce qui concerne Lotus/Renault, la situation n'est toujours pas claire, et avant que le rachat ne soit conclu (ou ne tombe à l'eau à la dernière minute), rien ne sera certain quant à l'identité des pilotes qui courront pour l'écurie en 2016.

Si Renault donnait son feu vert, et si les propriétaires de Lotus acceptaient que Renault devienne actionnaire majoritaire, alors la nationalité de Romain Grosjean et ses liens avec Total feraient de lui un pilote probable de l'équipe, quelle que soit l'identité de celle-ci. La troisième place de Grosjean à Spa est survenue pile au bon moment.

Au contraire, Pastor Maldonado continue à frustrer l'écurie à cause d'erreurs évitables. Malgré le soutien de PDVSA, il pourrait ne pas faire partie des plans de Renault pour l'avenir. Auquel cas le deuxième baquet pourrait être particulièrement attractif pour les pilotes disponibles, d'autant que Renault n'a clairement pas l'intention d'être présent pour faire le nombre.

Sergio Pérez a été mentionné, et serait un choix logique : il a du talent et ses sponsors remplaceraient ceux de Maldonado. Il est clair que le conseil d'administration de Renault souhaite attirer autant de revenus extérieurs que possible, et si cela se produit, alors Maldonado pourrait être également attirant pour Force India.

Cependant, si Force India perd bel et bien Pérez, cela pourrait ouvrir la porte à Pascal Wehrlein, pilote de réserve Mercedes : ses dirigeants souhaitent lui trouver un volant de titulaire pour 2016. Wehrlein a déjà fait des essais pour l'équipe basée à Silverstone.

Il va être fascinant d'observer ce jeu de chaises musicales dans les semaines à venir...

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Felipe Massa , Pastor Maldonado , Nico Hülkenberg , Romain Grosjean , Esteban Gutiérrez , Valtteri Bottas , Jean-Éric Vergne , Kevin Magnussen , Stoffel Vandoorne
Équipes Haas F1 Team , McLaren , Lotus F1 , Renault F1 Team , Manor Racing , Williams
Type d'article Analyse
Tags rumeurs, silly season, transferts