L'ancien pilote Jaime Alguersuari reprend la compétition

Aperçu dans le peloton de Formule 1 entre 2009 et 2011, Jaime Alguersuari, retraité depuis près de six ans, prévoit de faire son retour en sport automobile dans la division KZ du Championnat du monde de karting.

L'ancien pilote Jaime Alguersuari reprend la compétition
Charger le lecteur audio

Après que Toro Rosso a montré à Jaime Alguersuari et son équipier Sébastien Buemi la porte de sortie de l'écurie aujourd'hui connue sous le nom d'AlphaTauri, en 2011, le pilote espagnol a passé deux ans à développer les gommes utilisées par Pirelli en catégorie reine et a disputé la saison inaugurale de Formule E avec Virgin Racing avant de raccrocher son casque en 2015, à l'âge de 25 ans seulement.

S'étant éloigné des circuits pour mieux se rapprocher des platines, sous le nom de scène Squire, la carrière musicale d'Alguersuari a été interrompue au début de l'année dernière, la pandémie de COVID-19 l'empêchant de partir en tournée ou de se produire dans des festivals.

Le champion de Formule 3 britannique en 2008 a ainsi tué le temps en karting, là où sa carrière de pilote de course a débuté. Et Squire semble être à nouveau tombé amoureux du sport automobile puisqu'il vise un retour à la compétition, lors de la finale du Championnat du monde KZ 2021, qui aura lieu à Kristianstad, en Suède.

Lire aussi :

En 2013, pour la finale du même championnat disputée en France, à Varennes sur Allier, Alguersuari avait fini neuvième d'une épreuve remportée par Max Verstappen devant Charles Leclerc. Aujourd'hui âgé de 30 ans, l'Espagnol a indiqué à Motorsport.com que "[sa] vision de la course était très différente aujourd'hui" que lors de ses 20 ans et il espère que ce retour l'aidera à fermer "une parenthèse émotionnelle qui n'est toujours pas close".

"J'ai testé des karts et j'ai eu des sensations que je n'avais pas ressenties depuis très longtemps", a-t-il déclaré. "Quand j'ai commencé à courir, je souriais dans mon casque, je conduisais par pur amour. Maintenant, quand je suis sur un kart, j'ai les mêmes sensations. Alors je me suis demandé pourquoi je ne pourrais pas être de retour dans une situation où je serais compétitif et animé par la passion."

"Après la F1, ça a été très dur. Je ne voulais plus entendre parler de course lorsque j'ai pris ma retraite. Je n'ai regardé aucun Grand Prix parce que c'était difficile d'accepter ce qui s'était passé. Mais maintenant que j'ai surmonté tout cela, le temps rend les choses plus faciles."

Alguersuari a souligné qu'il ne se fixe actuellement aucun autre objectif que celui de s'amuser. En revanche, l'ancien pilote de Formule 1 aura besoin d'être compétitif pour envisager un éventuel retour aux courses de voitures.

"Si je ne suis pas au niveau que j'attends, à savoir être dans le top 10 des meilleurs pilotes de karting dans le monde, je ne ferai pas de retour officiel", affirme-t-il. "Je sens que j'ai la vitesse et ces sensations qui m'ont poussé à perfectionner mon pilotage. Si je ne ressentais rien de tout cela, je n'aurais même pas essayé [de revenir]."

partages
commentaires

Voir aussi :

L'attention portée au rake : "une distraction", selon Brundle
Article précédent

L'attention portée au rake : "une distraction", selon Brundle

Article suivant

La F1 écarte l'idée du week-end de deux jours

La F1 écarte l'idée du week-end de deux jours
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021