Andretti : "Alonso perd son temps" chez McLaren

Le Champion du monde 1978 regrette de voir Fernando Alonso relégué loin des premières places en Formule 1 depuis qu'il évolue chez McLaren-Honda.

Tandis que Fernando Alonso a participé pour la première fois de sa carrière aux 500 Miles d'Indianapolis grâce à un partenariat entre Andretti Autosport, McLaren et Honda, Mario Andretti regrette de voir l'Espagnol "perdre son temps" en Formule 1.

Depuis son retour chez McLaren début 2015, Alonso essuie avec son équipe les plâtres du manque de fiabilité et de performance du moteur Honda. Le mois dernier, la parenthèse en IndyCar lui a permis de renouer avec une monoplace compétitive de l'autre côté de l'Atlantique, faisant impression en se qualifiant cinquième et en menant de nombreux tours de course avant son abandon sur casse moteur.

Ce week-end, Alonso retrouvera ce qu'il qualifie lui-même de pain quotidien, en reprenant le volant de la McLaren-Honda lors du Grand Prix du Canada. Une course qui s'annonce difficile pour lui et son équipe, et qui ne risque pas d'endiguer la frustration de ne pas se battre aux avant-postes.

"La seule chose qui permet à un pilote de rester heureux est d'être compétitif", rappelle Mario Andretti dans les colonnes de Marca. "Toute autre chose est une totale frustration. Il est dans la meilleure phase de sa carrière, et il perd son temps. McLaren ressent évidemment la même douleur car c'est une équipe qui sait seulement comment se comporter avec ce qu'il y a de mieux."

"Ça ne peut qu'aller mieux pour lui. Il semble qu'ils aient un bon châssis, et la situation progressera avec le moteur. Je suis certain qu'il sera dans les points avant la fin de la saison."

Le Champion du monde 1978 ne cache pas son admiration pour le pilote espagnol depuis sa participation à l'Indy 500, où Alonso a déjà promis de revenir. Pour Andretti, le pilote McLaren y a déjà récolté beaucoup de succès en termes d'image. "Je vous garantis que sa valeur a augmenté, et il mérite le respect qu'il obtient", souligne-t-il avant d'adresser un petit tacle à Honda : "Il n'y avait pas de perdants ici, à l'exception du moteur."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1 , IndyCar
Pilotes Fernando Alonso , Mario Andretti
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags carrière, honda