Giovinazzi sur son avenir : "Je suis là grâce à mon talent"

Auteur de meilleures performances qu'en 2019, Antonio Giovinazzi est convaincu de pouvoir conserver son baquet chez Alfa Romeo l'an prochain s'il continue sur cette lancée.

Giovinazzi sur son avenir : "Je suis là grâce à mon talent"

Robert Shwartzman, Callum Ilott, Mick Schumacher. Autant de protégés de Ferrari qui sont actuellement dans le top 4 du championnat de Formule 2 et auront de légitimes espoirs d'une titularisation en 2021 chez Alfa Romeo, où la Scuderia peut placer l'un de ses poulains. Pour l'instant, c'est Antonio Giovinazzi qui en profite, et l'amélioration de ses performances lui donne du baume au cœur.

Lire aussi :

Outrageusement dominé par Kimi Räikkönen au début de la saison 2019, Giovinazzi a bien redressé la barre depuis lors. Jusqu'à la trêve estivale l'an passé, le Champion du monde 2007 avait infligé un 8-4 à son coéquipier, marquant surtout 31 points quand l'Italien n'en avait qu'un au compteur. Mais par la suite, Giovinazzi s'est montré plus rapide dix fois en 16 séances qualificatives et a engrangé 15 unités face aux 12 de Räikkönen. Compte tenu de ces résultats, il est confiant pour l'avenir.

"Vous savez, je suis arrivé en Formule 1 sans grands noms ou gros sponsors derrière moi, simplement grâce à mes résultats et évidemment à mon talent", souligne Giovinazzi, qui n'a longtemps pu compter que sur le soutien de Jagonya Ayam, franchise indonésienne de KFC, dirigée par Ricardo Gelael – père de Sean Gelael, dont Giovinazzi est proche.

"Je sais donc que la Formule 1 est très relevée : il faut toujours être en bonne forme. À chaque week-end de course. Et je sais aussi – je le dis souvent – qu'on peut être un très mauvais pilote une semaine, et la semaine suivante, quelques jours plus tard seulement, on peut être un héros. De mon côté, je sais que si je continue à faire ce que je fais, à être rapide et à essayer de marquer les points pour l'équipe, personne ne pourra prendre mon baquet l'an prochain. On verra ce qui se passera, mais je suis assez sûr de ce que je dois faire. Simplement, être rapide et régulier."

L'avenir de Giovinazzi dépendra probablement de celui de Kimi Räikkönen, qui pourrait prendre sa retraite à la fin de l'année. Räikkönen va bientôt fêter son 41e anniversaire mais de son point de vue, ça ne change pas grand-chose.

"Je pense que tant qu'on se sent capable de faire ce qui est attendu de soi, [l'âge] n'est qu'un nombre", déclarait-il plus tôt dans la saison. "Si l'on commence à sentir que les choses arrivent un peu trop vite – ça viendra forcément un jour ou l'autre – alors il est impossible de revenir en arrière. Mais franchement, mes sensations n'ont pas grandement évolué ces dernières années."

partages
commentaires

Voir aussi :

GP d'Italie F1 - Programme TV et guide d'avant-course
Article précédent

GP d'Italie F1 - Programme TV et guide d'avant-course

Article suivant

Le patron de Ferrari a "toute confiance" en Binotto

Le patron de Ferrari a "toute confiance" en Binotto
Charger les commentaires
Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre Prime

Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre

Ce n'est qu'une hypothèse à ce stade, qui a pris corps ce mercredi dans la presse italienne. Quelle forme pourrait prendre l'éventuel retour de Jean Todt chez Ferrari en 2022 ?

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021

Après le Grand Prix d'Arabie saoudite, vingt-et-unième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
6 déc. 2021
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021