Aperçu technique du GP de Grande-Bretagne avec Vasselon

En pleine préparation du Grand Prix de Grande-Bretagne qui se disputera ce week-end, Pascal Vasselon, directeur technique de Toyota, évoque le tracé britannique et les ambitions de son écurie pour cette course

En pleine préparation du Grand Prix de Grande-Bretagne qui se disputera ce week-end, Pascal Vasselon, directeur technique de Toyota, évoque le tracé britannique et les ambitions de son écurie pour cette course.

Nous voici arrivés à mi-saison, êtes-vous satisfait de la première partie ?


Oui, je dois dire que je suis content des progrès que nous avons réalisés. Nous avons retrouvé une place privilégiée dans le peloton après le magnifique résultat de Magny-Cours ; pendant la course, nous avons même été supérieurs à ce que montrent les résultats car nous étions plus rapides que les BMW et capables de finir devant les deux McLaren-Mercedes. Nous avons de bonnes raisons de penser que nous avons enregistré un gain de performance substantiel.

Comment ces améliorations ont-elles été obtenues ?


Nous sommes allés à Magny-Cours avec un bon nombre de mises à niveau, dans le cadre de notre programme de développement continu. Nous disposions de nouveaux ailerons avant et arrière, de nouveaux éléments de suspension, ainsi que d'un package qui a très bien fonctionné pour nous permettre d'effectuer ce saut qualitatif.

Confiant quant à la possibilité de garder le rythme ?


Je pense que nous avons fait un grand pas et que cela se verra encore à Silverstone, d'autant plus que la configuration des monoplaces est très semblable à celle de Magny-Cours. Bien sûr, les autres écuries travaillent aussi durement pour obtenir des résultats et nous ne savons pas de quelle manière elles ont pu progresser lors des derniers essais. De plus, d'autres mises à niveau vont arriver, après avoir été testées la semaine dernière ; nous pouvons rester confiants. Nous nous sentons plus forts sur un circuit "normal" comme Magny-Cours ou Silverstone, par rapport à Montréal ou Monaco, où nous avons eu des moments très durs.

Pouvez-vous nous parler des particularités de Silverstone ?


C'est l'un des circuits les plus rapides et, par voie de conséquence, probablement l'un des plus éprouvant de la saison pour les pneumatiques, en raison des virages négociés à grande vitesse. Pour cette raison, nous allons utiliser les mélanges les plus durs pour nos pneus Bridgestone Potenza. C'est un circuit nécessitant des appuis moyens/élevés, mais peu exigeant pour les freins. D'une part, les vitesses élevées favorisent le refroidissement des freins, d'autre part les virages lents sont peu nombreux et les freins sont peu sollicités.

Quelle expérience avons-nous des pneumatiques Bridgestone à gomme dure ?


Normalement, les deux types de gommes dures ne présentent aucun problème majeur. De par leur dureté, ces pneumatiques conservent des caractéristiques stables et homogènes tout au long du week-end ; en général, nous trouvons que ces gommes sont plus faciles à gérer que les deux types de pneumatiques à gomme tendre. Par conséquent, nous ne pensons pas rencontrer de problèmes de pneumatiques ce week-end.

Le secteur Becketts est le plus caractéristique du circuit ; représente-t-il un défi particulier en termes de réglages ?


Becketts représente un enchaînement très rapide ; les monoplaces l'attaquant très vite, ce n'est pas tant d'adhérence que de maniabilité dont elles doivent faire preuve. Les pilotes doivent avoir confiance en leurs voitures pour faire de bons temps dans cette portion, du coup le temps de réponse des monoplaces est primordial.

Peut-on se permettre de dire que l'écurie Panasonic Toyota Racing ne fait pas de grandes prestations à Silverstone ?


En termes de points engrangés, il est vrai que nos précédents à Silverstone ne sont pas fantastiques, mais en termes de performances nous sommes plutôt bons. Par exemple, ici même l'an dernier : nous étions rapides et nous pensions marquer beaucoup de points, malheureusement la monoplace de Ralf a connu des problèmes et cela a écourté sa course. Sinon, je suis convaincu que nous aurions marqué des points, et puis n'oublions pas que c'est à Silverstone en 2003 que nous avons mené pour la première fois lors d'un Grand Prix ; à défaut de résultats, nous pouvons quand même vanter des performances. Désormais, nous souhaitons étoffer nos résultats en marquant des points ce week-end.

Quelle différence cela fait-il de pouvoir faire des essais sur un tracé avant d'y courir le Grand Prix ?


La différence est importante lorsque l'on peut tourner sur un circuit juste avant la course. Cela signifie que vous arrivez au week-end de la course avec un tableau de réglages bien définis autour duquel vous pouvez travailler. C'est pourquoi il était si important que nos deux pilotes titulaires puissent tourner à Silverstone la semaine dernière car cela constituait une préparation vitale ; ainsi, nous démarrerons les essais du vendredi avec des réglages basiques déjà établis. Ensuite, nous pourrons peaufiner à la fois notre stratégie pneumatiques et nos réglages.

Source : Toyota F1

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Mercedes , Toyota Racing
Type d'article Actualités