Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
19 jours
23 oct.
Prochain événement dans
31 jours
31 oct.
Prochain événement dans
39 jours
13 nov.
Prochain événement dans
52 jours
04 déc.
Prochain événement dans
73 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
80 jours

Appel Racing Point : McLaren renonce, Ferrari et Renault confirment

partages
commentaires
Appel Racing Point : McLaren renonce, Ferrari et Renault confirment
Par :

Ferrari et Renault ont officiellement confirmé leur appel de la décision rendue par le panel de commissaires sur les écopes de freins de la Racing Point RP20. L'affaire ira donc bien devant la Cour d'appel Internationale de la FIA, sans McLaren qui a décidé de ne pas poursuivre.

Les réclamations déposées par Renault au sujet des écopes de freins de la Racing Point RP20 ont débouché sur un retrait de 15 points au championnat constructeurs et à 400'000 euros d'amende. L'équipe a été reconnue coupable par le panel de commissaires en charge de rendre un jugement d'avoir conçu des écopes de freins arrière trop proches de celles de la Mercedes de 2019.

Après avoir notifié la FIA de leur intention de faire appel de la décision dans le délais de 24 heures accordé, quatre écuries rivales disposaient de 96 heures, soit jusqu'à ce mercredi matin 10h30, pour confirmer leur appel. Renault et Ferrari vont bien interjeter appel et donc porter l'affaire devant la Cour d'appel Internationale de la fédération. 

"Nous avons confirmé notre intention de faire appel de la décision des commissaires en ce qui concerne les écopes de freins de Racing Point", a indiqué Renault dans un court communiqué. "Entre-temps, nous continuerons à travailler intensivement avec la FIA et toutes les parties prenantes pour élaborer et mettre en œuvre un cadre réglementaire clair et applicable qui garantira que toutes les équipes participant à la saison 2021 développeront elles-mêmes leur concept aérodynamique original."

Lire aussi :

En revanche, McLaren a renoncé à poursuivre sur cette voie. Dans un communiqué qu'a pu se procurer Motorsport.com, il est écrit : "McLaren Racing a décidé de ne pas faire appel des décisions des commissaires de la FIA en ce qui concerne les réclamations de Renault contre Racing Point. L'équipe se félicite des décisions et des conclusions des commissaires dans cette affaire et, surtout, du fait que la FIA a démontré que les infractions aux règles feront l'objet d'une enquête et seront sanctionnées."

"De plus, McLaren Racing se réjouit que la FIA clarifie davantage les règlements sportifs et techniques afin de protéger la Formule 1 en tant que discipline où les équipes sont clairement définies comme des constructeurs, et supprime la possibilité que le Championnat du monde de Formule 1 inclue des voitures qui sont, en fait, des copies d'autres."

"Compte tenu de ce qui précède et d'une vue d'ensemble de tous les facteurs, McLaren Racing ne poursuivra pas son recours dans cette affaire. En outre, McLaren Racing respecte les décisions de Ferrari et de Renault de poursuivre leurs recours et suivra les procédures avec intérêt. Il n'y aura pas d'autres commentaires pour le moment."

Quant à Williams, la décision n'a pas encore été prise et l'équipe a indiqué à Motorsport.com qu'une communication serait faite ce mercredi matin. Reste à connaître la position de l'écurie Racing Point elle-même, qui a fait part de son intention de faire appel, mais il apparaît très probable qu'elle le confirme également, Lawrence Stroll ayant pris la parole ce dimanche en déclarant : "J'ai l'intention de prendre toutes les mesures nécessaires pour prouver notre innocence."

Lire aussi :

L'affaire court depuis le mois de février et la révélation de la RP20 lors des essais hivernaux de Barcelone, où la ressemblance de cette monoplace avec la W10 a fait parler tout en étant un parti pris assumé par Racing Point. Si toute la voiture a été souvent qualifiée de copie, les réclamations portées par Renault ne concernaient que les écopes de freins, avant et arrière. Seules celles à l'arrière ont, selon les commissaires, été conçues selon un processus contraire au Règlement Sportif.

La sanction infligée a été jugée faible par une partie du paddock, d'autant plus que l'écurie est dans les faits autorisée à conserver les pièces incriminées (conformes au Règlement Technique) avec pour seule sanction une réprimande à chaque Grand Prix.

Pourquoi les muscles de Mercedes n'ont pas supporté la gonflette

Article précédent

Pourquoi les muscles de Mercedes n'ont pas supporté la gonflette

Article suivant

Racing Point : Il y a encore du travail sur les Accords Concorde

Racing Point : Il y a encore du travail sur les Accords Concorde
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren , Ferrari , Renault F1 Team , Racing Point
Auteur Fabien Gaillard