L'Arabie saoudite investit près de 650 M€ dans McLaren

McLaren a reçu un investissement de 550 millions de livres sterling, soit près de 650 millions d'euros, ce qui contribuera à assurer l'avenir de la société mère détenant l'écurie de Formule 1 emblématique.

L'Arabie saoudite investit près de 650 M€ dans McLaren

Une grande partie du nouveau financement reçu par McLaren Group, détenteur de l'écurie de Formule 1 éponyme, provient du Fonds public d'investissement d'Arabie saoudite (PIF). D'autres investisseurs, dont Mumtalakat, le fonds souverain de Bahreïn, sont également impliqués dans cette opération chiffrée à 550 millions de livres sterling, soit près de 650 millions d'euros au taux de change actuel.

Lire aussi :

McLaren a indiqué que 400 millions de livres ont été obtenus en échange d'actions privilégiées remises à Ares Management, le "gestionnaire d'investissement alternatif à l'échelle mondiale" et du PIF. Les actionnaires déjà présents ont été rejoints par "un nombre limité de nouveaux investisseurs privés" ayant investi les 150 millions de livres restants en échange d'actions privilégiées convertibles. Selon le groupe, cette opération permettra de rembourser le prêt accordé il y a un peu plus d'un an par la banque nationale de Bahreïn. En outre, la réalisation des arrangements "reste soumise aux conditions de clôture convenues mutuellement".

Avant cet investissement, l'Arabie saoudite avait déjà un pied en Formule 1 en tant que partenaire majeur du championnat, via le groupe pétrochimique Aramco. Il s'agit de l'une des nombreuses entités détenues par le PIF, qui a été particulièrement actif sur le plan international ces deux dernières années. Des actions ont été achetées chez de grands noms, dont Boeing, Disney, CitiCorp, Facebook, BP et Marriott. Parmi les autres entreprises de son portefeuille figurent Uber, Tesla et Total. L'Arabie saoudite doit également accueillir son premier Grand Prix de F1 à Jeddah, en décembre prochain.

Paul Walsh, président exécutif de McLaren Group, a déclaré : "En s'appuyant sur les mesures à court terme que nous avons mises en place l'été dernier en réponse à la crise sanitaire, McLaren a pris un certain nombre de mesures importantes pour placer l'entreprise sur une base stable à long terme, avec le soutien étroit des conseillers et des actionnaires. Après l'investissement stratégique dans [McLaren] Racing que nous avons obtenu l'année dernière, le succès de cette levée de fonds représente un élément clé dans notre stratégie financière globale pour soutenir les plans de croissance durable de [McLaren] Group."

Walsh a également indiqué que le département des voitures de route bénéficiera de ces accords. "Avec ces bases solides maintenant en place, nous sommes bien positionnés pour réaliser nos ambitions en tant que marque de supercars de luxe et d'exception, avec [McLaren] Automotive comme principale source de profit", a-t-il poursuivi.

"Le grand appétit de nos investisseurs reflète la confiance continue qu'ils placent dans la marque emblématique McLaren, sa technologie de pointe et ses perspectives de croissance à long terme, soutenues par une stratégie plus ciblée et un capital plus solide et plus efficace. Nous sommes impatients de travailler avec Ares et le PIF, qui apporteront leur expérience et leurs connaissances au sein du conseil d'administration."

partages
commentaires

Voir aussi :

La FIA n'interviendra pas dans le gentlemen's agreement des pilotes

Article précédent

La FIA n'interviendra pas dans le gentlemen's agreement des pilotes

Article suivant

Red Bull préconise des moteurs bruyants pour 2025

Red Bull préconise des moteurs bruyants pour 2025
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021