Aston Martin "travaille" sur l'arrivée de Dan Fallows

Fraîchement recruté par Aston Martin, Dan Fallows pourrait ne prendre ses nouvelles fonctions de directeur technique que "dans quelques années" en raison du contrat le liant encore à Red Bull.

Aston Martin "travaille" sur l'arrivée de Dan Fallows

Aston Martin restructure son département technique. Avant le Grand Prix de Styrie, il a été révélé qu'Andrew Green, ancien directeur technique, occuperait désormais la fonction de directeur des nouvelles technologies, chapeautant l'ensemble du département. Une décision qui s'inscrit dans le cadre de la croissance continue et des campagnes de recrutement menées par l'écurie britannique depuis son rachat par Lawrence Stroll, en 2018.

Lire aussi:

Le remplaçant de Green a d'ores et déjà été trouvé puisqu'il s'agit de Dan Fallows, responsable de l'aérodynamique chez Red Bull depuis plus de sept ans et employé du taureau rouge depuis 2006. Néanmoins, son arrivée chez Aston Martin a été quelque peu "spoilée" par Red Bull. En outre, l'écurie autrichienne a également révélé qu'il faudrait attendre la fin du contrat du Fallows, "dans quelques années", pour voir ce dernier prendre ses nouvelles fonctions à Silverstone.

Invité à réagir ce vendredi en conférence de presse, Otmar Szafnauer, directeur d'équipe d'Aston Martin, a commenté : "Nous avons annoncé notre restructuration hier, et nous allions annoncer [le recrutement de] Dan en temps voulu, mais nous ne contrôlons pas ce que fait Red Bull. Je suis reconnaissant qu'ils aient fait l'annonce. [Dan Fallows] est un grand atout pour notre équipe. C'est une personne qui partage nos idées, il est très performant, il a remporté des Championnats du monde, il connaît Seb [Vettel]. Nous sommes donc impatients qu'il nous rejoigne." 

Une fois en poste, Fallows fera partie d'un trio dirigé par Andrew Green et composé de Tom McCullough, directeur de la performance, et Luca Furbatto, directeur de l'ingénierie et ancien designer en chef d'Alfa Romeo. Concernant l'impasse contractuelle à laquelle Aston Martin fait face en ce moment, Szafnauer a indiqué être "encore en train de travailler" sur la question, affirmant que l'accord était "100% signé, scellé et livré" et que tout n'est plus "qu'une question de timing".

"C'est un marathon, pas un sprint", a-t-il expliqué. "Je pense que le plus important est d'avoir les bonnes personnes. Nous préférons avoir les bonnes personnes plutôt que de recruter quelqu'un très rapidement et que cela ne marche pas. Donc, notre processus consiste à identifier les personnes qui partagent nos idées et qui sont très performantes, et à les intégrer à l'équipe. Si nous devons attendre un peu, c'est comme ça."

partages
commentaires

Voir aussi :

Vers des arrêts au stand "dangereux" avec la nouvelle règle ?
Article précédent

Vers des arrêts au stand "dangereux" avec la nouvelle règle ?

Article suivant

EL2 - Ricciardo et Ocon premiers poursuivants de Verstappen

EL2 - Ricciardo et Ocon premiers poursuivants de Verstappen
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021