Aston Martin débauche le patron sportif de BMW pour diriger son écurie

Aston Martin a annoncé la nomination de Mike Krack à la tête de son écurie de Formule 1.

Aston Martin débauche le patron sportif de BMW pour diriger son écurie

Une semaine après l'officialisation du départ d'Otmar Szafnauer, Aston Martin a nommé un nouveau directeur d'équipe en la personne de Mike Krack. L'écurie britannique s'est tournée vers un recrutement externe en jetant son dévolu sur celui qui était jusqu'alors le grand patron de BMW Motorsport. 

L'Allemand occupait ce poste pour la marque bavaroise depuis 2014 et a notamment supervisé de multiples programmes sportifs en Formule E, en GT et en Endurance. Il était d'ailleurs chargé de préparer le retour du constructeur allemand en prototype via la réglementation LMDh. Avant de rejoindre BMW, il a par le passé travaillé pour Porsche Motorsport. L'univers de la Formule 1 ne lui est pas inconnu puisqu'il a auparavant œuvré chez BMW-Sauber. 

"C'est un plaisir et un honneur d'avoir été nommé au poste de directeur d'équipe d'Aston Martin et je suis très reconnaissant envers Lawrence [Stroll] et Martin [Whitmarsh] pour m'avoir donné cette opportunité fantastique", se réjouit Mike Krack. "Aston Martin est l'une des plus grandes marques automobiles du monde, et le fait que l'on m'ait demandé de jouer un rôle de premier plan pour obtenir le succès sur les circuits de F1 qu'un nom aussi illustre mérite est un défi que je compte relever avec énergie et enthousiasme."

"Je travaille dans le monde du sport automobile depuis plus de 20 ans et j'ai travaillé en F1 avec Seb Vettel en 2006 et 2007, lorsque j'étais ingénieur chez BMW Sauber et qu'il était le pilote d'essais de l'équipe. J'ai un immense respect pour sa vitesse et ses capacités, et ce sera incroyable que d'être réuni avec lui. Lance Stroll est un pilote très rapide et talentueux, aussi, avec 100 départs à son actif, et j'ai vraiment hâte de travailler étroitement avec lui."

"L'équipe de Silverstone m'a toujours impressionné. Elle est remplie de personnes talentueuses et de vrais compétiteurs. Cette culture de la course et ces valeurs sont requises pour réussir en sport automobile, je le sais et mes nouveaux collègues d'Aston Martin le savent aussi. Nous travaillerons très dur. Nous voulons gagner. Ensemble, nous le ferons."

BMW a accepté le départ de Mike Krack à sa demande pour lui permettre de relever ce nouveau défi, et il sera remplacé par Andreas Roos à partir du 1er février prochain. En revanche, Aston Martin n'a pas précisé la date à laquelle son nouveau directeur d'équipe prendra ses fonctions. 

"Pour gagner en F1, il faut réunir les meilleurs efforts de toutes les pièces maîtresses – les pilotes, les ingénieurs, les mécaniciens, tout le monde – et Mike [Krack] est idéalement placé pour faire cela", ajoute Lawrence Stroll, PDG d'Aston Martin. "Nous engageons de nouvelles personnes brillantes chaque semaine. La construction de notre nouvelle usine se passe très bien. Nous avons une liste fantastique de superbes sponsors et partenaires."

"Nous allons démarrer la deuxième année de notre plan quinquennal, avec pour objectif de remporter des Championnats du monde. Tous les ingrédients dont nous avons besoin sont en train d'être réunis. Mike jouera un rôle clé et de premier plan, il sera sous les ordres de Martin Whitmarsh [directeur général, ndlr] et mènera nos fonctions techniques et opérationnelles, notre objectif collectif étant de réaliser ces nobles ambitions. Nous sommes sur la bonne voie."

Lire aussi :

partages
commentaires
Évincer Masi ne règlera pas tous les problèmes, selon Brundle
Article précédent

Évincer Masi ne règlera pas tous les problèmes, selon Brundle

Article suivant

Ocon a "beaucoup appris" aux côtés d'Alonso

Ocon a "beaucoup appris" aux côtés d'Alonso
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021