Aston Martin devrait disposer d'évolutions à Silverstone

Aston Martin devrait apporter un nouveau package d'évolutions pour sa course à domicile, à Silverstone.

Aston Martin devrait disposer d'évolutions à Silverstone
Charger le lecteur audio

Après un début de saison difficile, Aston Martin a apporté à Barcelone un package d'évolutions important, qui avait suscité la controverse pour sa ressemblance avec le concept des pontons de la Red Bull RB18. Quoi qu'il en soit, depuis, l'écurie britannique a connu un regain de forme et inscrit des points lors des trois dernières courses, signant au passage à Bakou son meilleur résultat avec la sixième place de Sebastian Vettel.

Toutefois, juste après l'introduction de ces nouveautés, Aston Martin avait rencontré des difficultés à en tirer la quintessence. Une situation qui fait dire à Mike Krack, le directeur de la structure basée à Silverstone, qu'il ne faut pas perdre de vue que la forme actuelle est liée à trois courses disputées sur des tracés urbains ou semi-urbains. La piste plus lisse et le tracé plus conventionnel de Barcelone a dévoilé des faiblesses, et des évolutions sont prévues en Grande-Bretagne pour tenter de les corriger.

"Nous avions ce [package d'évolutions] pour Barcelone, mais rappelez-vous qu'à Barcelone nous manquions aussi de rythme, très clairement, et la voiture n'a pas changé", a ainsi déclaré Krack. "Nous avons une combinaison d'une voiture qui est assurément meilleure, mais aussi de pistes qui nous ont aidés à être un peu plus compétitifs que nous l'aurions peut-être été s'il y avait eu trois courses sur des circuits comme celui de Barcelone."

"Nous devons garder les pieds sur terre. Nous savons qu'il faut apporter des nouveautés pour le type de circuits qui arrivent maintenant, et c'est aussi pour cela que nous avons choisi de procéder de cette manière. Nous devons faire évoluer la voiture pour être en mesure de rester compétitifs, parce que nous savons aussi que tout le monde aura des améliorations à Silverstone."

Lance Stroll devant Pierre Gasly au GP du Canada

Lance Stroll devant Pierre Gasly au GP du Canada

À la question de savoir si, au vu de ces déclarations, Aston se préparait à un week-end difficile à Silverstone étant donné les similitudes avec Barcelone, Krack a répondu : "Si nous ne faisons pas évoluer la voiture, oui."

"Mais comme je l'ai dit, nous apporterons [des mises à jour] et cela dépendra évidemment de nos progrès par rapport à ceux des autres. Nous avons travaillé sur nos [plans], nous avons trouvé des packages un peu plus grands, des packages plus petits, et en fonction des courses qui arrivent, nous avons aussi identifié les faiblesses de la voiture à Barcelone."

Le technicien luxembourgeois a expliqué que les évolutions montées sur l'AMR22 en Catalogne avaient notamment contribué à élargir sa fenêtre de réglages. Cela a permis d'extirper l'écurie du fond de classement, tout en l'encourageant à poursuivre l'orientation de développement choisie. "Il faut voir à quel point le milieu de peloton est serré, vous n'avez pas besoin de faire un grand pas en avant pour gagner beaucoup de positions."

"C'était un peu différent par le passé, lorsque vous aviez des positions vraiment lointaines et qu'il y avait de grandes différences entre les voitures. Mais à Bakou, je pense qu'en EL3, entre P5 et P15 il y avait quelque chose comme 0"4. Si vous parvenez à être devant ce groupe, les points que vous marquez sont bien plus importants que s'il vous manque ces deux, trois dixièmes dont vous avez besoin."

"C'est aussi pour cela que nous ne pouvons pas nous contenter de contempler la nouvelle voiture. Nous devons parvenir à l'avant de ce groupe, et ensuite il sera plus facile de se battre pour les points parce que nous ne pouvons pas terminer l'année là où nous l'avons commencée."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Une offre exceptionnelle pour assister au GP de Belgique !
Article précédent

Une offre exceptionnelle pour assister au GP de Belgique !

Article suivant

Plafond salarial : difficile de le mettre en place, selon Ferrari

Plafond salarial : difficile de le mettre en place, selon Ferrari