Formule 1
03 juil.
-
05 juil.
Événement terminé
10 juil.
-
12 juil.
EL3 dans
00 Heures
:
38 Minutes
:
56 Secondes
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
5 jours
C
GP du 70e Anniversaire
07 août
-
09 août
EL1 dans
27 jours
14 août
-
16 août
EL1 dans
33 jours
28 août
-
30 août
EL1 dans
47 jours
04 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
54 jours
C
GP de Toscane
11 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
61 jours
25 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
75 jours

Malgré les inquiétudes, Aston Martin maintient son projet F1

partages
commentaires
Malgré les inquiétudes, Aston Martin maintient son projet F1
Par :
31 mars 2020 à 10:44

Aston Martin assure que son projet de retour en Formule 1 avec une écurie d'usine l'année prochaine est toujours d'actualité, malgré les signaux d'alerte émis par la marque quant à sa situation économique.

Le constructeur britannique est lourdement frappé par la crise que provoque la pandémie de COVID-19, ce qui l'a contraint à prendre des mesures pour stabiliser sa situation financière. Lundi soir, le constructeur s'est fendu d'un communiqué expliquant que "le groupe ne dispose pas d'un fonds de roulement suffisant pour répondre à ses besoins au cours des 12 mois suivant la publication du budget original". Aston Martin précise que cette situation directement due à la pandémie et à "l'incertitude permanente et non quantifiable qu'elle a créée et continue de créer".

Pour répondre à ces inquiétudes, la possibilité de puiser dans ses 150 millions de livres de prêts et dans d'autres leviers financiers disponibles a été évoquée, dans le but de tenir le coup sur l'année à venir. Lors d'une assemblée générale, une injection de 536 millions de livres a été approuvée, grâce à un investissement couplé à une levée de fonds, qui comprend notamment un placement privé de 171 millions de livres du consortium Yew Tree, dirigé par Lawrence Stroll.

Lire aussi :

Ce dernier doit prendre la tête d'Aston Martin le 20 avril prochain, conformément à l'annonce faite en début d'année de son arrivée au capital. L'homme d'affaires canadien assure aujourd'hui que ses plans ne sont pas remis en cause malgré la crise, y compris dans l'optique de faire de Racing Point l'écurie officielle d'Aston Martin en Formule 1.

"Avec mes co-investisseurs au sein du consortium, je continue de croire passionnément en l'avenir d'Aston Martin Lagonda", insiste Lawrence Stroll. "Notre investissement de 262 millions de livres, qui assure la sécurité financière de l'entreprise, en est la preuve. C'est une augmentation de capital significative de 536 millions de livres, qui doit être réalisée par mon consortium et d'autres actionnaires dans une période très difficile. Cela offre la stabilité nécessaire afin de remettre l'entreprise sur pied pour son avenir à long terme. Nous avons un projet clair pour que ça se fasse, qui comprend l'engagement d'Aston Martin en F1 avec une équipe d'usine la saison prochaine, et j'ai hâte de travailler avec la direction pour réaliser ce programme."

Dans l'immédiat, Aston Martin a suspendu la totalité de sa production en Grande-Bretagne dans les usines de Gaydon et St Athan. Le personnel est en télétravail ou en congés, tandis que la société a recours à toutes les aides gouvernementales mises en place pour traverser la crise et stabiliser tant que possible sa situation.

Par ailleurs, les rumeurs envoyant Toto Wolff diriger l'écurie de Formule 1 après avoir quitté son poste à la tête de Mercedes se sont multipliées ces dernières semaines. Néanmoins, l'Autrichien les a fermement démenties. "Cette histoire n'est pas vraie, je ne vais pas devenir PDG d'Aston Martin", assure-t-il.

Avec Jonathan Noble  

Article suivant
Le circuit de Buddh transformé en centre de quarantaine

Article précédent

Le circuit de Buddh transformé en centre de quarantaine

Article suivant

Ticktum "ne verse pas un centime" pour son rôle chez Williams

Ticktum "ne verse pas un centime" pour son rôle chez Williams
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Racing Point
Auteur Basile Davoine