Aston Martin F1 suscitera de la pression et des attentes

Les obstacles administratifs et financiers désormais franchis, Lawrence Stroll va entrer dans la phase de concrétisation du retour d'Aston Martin en Formule 1.

Aston Martin F1 suscitera de la pression et des attentes

Après les annonces du début d'année puis le bouclage des investissements confirmés en début de semaine pour stabiliser l'entreprise, Lawrence Stroll s'apprête à prendre de manière effective la tête d'Aston Martin. L'homme d'affaires, accompagné au sein d'un consortium par plusieurs investisseurs, va déployer sa nouvelle stratégie avec comme "pilier central" la Formule 1. À ceux qui en doutaient encore, notamment sur fond de crise mondiale provoquée par la pandémie de COVID-19, le message martelé aujourd'hui est clair : Racing Point deviendra bel et bien Aston Martin F1 Team en 2021.

Lire aussi :

"Le processus d'investissement dans cette merveilleuse marque automobile a demandé toute mon attention et mon énergie durant plusieurs mois", souligne Lawrence Stroll. "Il y a eu quelques nuits blanches. Dans le même temps, c'est l'une des affaires les plus passionnantes dans laquelle j'ai jamais été impliqué. L'automobile est ma passion, c'est une grande partie de ma vie, et Aston Martin a toujours eu une place particulière dans mon cœur. Être ici aujourd'hui et annoncer que l'accord est finalisé est un immense privilège et l'un des moments de ma carrière dont je suis le plus fier. Tout le travail administratif étant bouclé, je peux concentrer mon attention sur la mise en place de la stratégie afin de rendre cette marque encore plus couronnée de succès dans les années à venir."

"Aston Martin doit courir au plus haut niveau"

Otmar Szafnauer, Team Principal et PDG de Racing Point, et Lawrence Stroll, propriétaire de Racing Point

La vision que porte Lawrence Stroll pour Aston Martin en Formule 1 est sans ambiguïté. Pas question de jouer les seconds rôles, et c'est pourquoi les moyens nécessaires seront mis à la disposition de l'écurie qui avait été rachetée suite au placement en redressement judiciaire de Force India à l'été 2018. Le discours n'a pas changé : "Une marque avec l'histoire d'Aston Martin doit courir au plus haut niveau des sports mécaniques".

"De mémoire récente, je pense que c'est la chose la plus passionnante qui soit arrivée en Formule 1 et c'est incroyablement enthousiasmant pour toutes les parties prenantes de la discipline, particulièrement les fans", estime Lawrence Stroll. "Je ne peux pas imaginer meilleur nom pour une écurie de Formule 1. Notre stratégie d'investissement place la Formule 1 comme un pilier central de la stratégie marketing globale, et ça a clairement du sens de renommer Racing Point à cet effet. Aston Martin a couru avec succès dans différentes catégories du sport automobile à travers son histoire, mais nous avons désormais l'opportunité de créer une écurie d'usine en Formule 1. L'attention mondiale portée à la Formule 1 est sans égal et nous l'exploiterons pour mettre en valeur la marque Aston Martin sur nos marchés clés."

De nombreux investissements ont déjà été consentis depuis l'arrivée de Stroll à la tête des opérations sous le nom de Racing Point. D'autres sont dans les tuyaux, le plus visible d'entre eux étant le projet de construction d'une nouvelle usine.

"Les hommes et les femmes qui sont à Silverstone sont de véritables compétiteurs", insiste-t-il. "Leur détermination et leur état d'esprit sont l'une des principales raisons pour lesquelles j'ai investi dans une écurie de Formule 1. Après 30 années, ils méritent cette opportunité de représenter cette marque légendaire. Nous continuons à investir dans l'équipe pour donner à chacun les ressources requises, et nous verrons le bénéfice de ces efforts cette année avec Racing Point. Quand le nom Aston arrivera, il y aura davantage de pression et d'attente. Nous devrons être compétitifs dès le départ. Mais je n'ai aucun doute quant au fait que l'équipe relèvera le défi et fera la fierté du nom Aston Martin."

partages
commentaires
GP de Grande-Bretagne : Silverstone se donne un mois pour décider
Article précédent

GP de Grande-Bretagne : Silverstone se donne un mois pour décider

Article suivant

Crise : "La F1 y survivra" mais peut-être pas toutes les équipes

Crise : "La F1 y survivra" mais peut-être pas toutes les équipes
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021