Aston Martin réfléchit aux suites à donner à son appel

Après le refus des commissaires de réexaminer la disqualification infligée à Sebastian Vettel en Hongrie, Aston Martin doit décider de maintenir ou non son appel.

Aston Martin réfléchit aux suites à donner à son appel

Déboutée par les commissaires lundi, l'écurie Aston Martin a vu la disqualification de Sebastian Vettel du Grand Prix de Hongrie maintenue par la FIA. La structure britannique espérait convaincre les officiels de réexaminer le dossier mais n'y est pas parvenue, les éléments apportés n'étant pas considérés comme "nouveaux", point impératif pour rouvrir une enquête.

Vettel a perdu sa deuxième place à Budapest après les festivités du podium, lorsque la FIA n'a pas été en mesure de prélever le litre de carburant réglementaire à l'issue de la course. D'après ses données de télémétrie, Aston Martin estimait qu'il restait 1,74 litre dans le réservoir mais seulement 0,30 litre avait été extrait.

Après analyse, l'écurie a constaté un dysfonctionnement du système de carburant ayant entraîné une fuite et une perte involontaire d'essence. C'est cet argument qui a été mis en avant lors de l'audience de lundi pour tenter de convaincre les commissaires. Ces derniers ont toutefois estimé que justifier l'origine du problème n'était pas la question, s'en tenant au fait que, physiquement, prélever la quantité réglementaire pour l'échantillon demeurait impossible.

"Pour apporter un élément 'pertinent', Aston Martin aurait dû présenter des faits attestant qu'il y avait plus d'un litre de carburant restant", ont conclu les commissaires. "L'explication de l'impossibilité de satisfaire cette exigence n'est pas pertinente pour la décision quant à l'existence d'une infraction au règlement."

Le rejet d'un réexamen de l'infraction ne met pas définitivement fin à l'appel interjeté par Aston Martin, qui peut le maintenir et porter l'affaire devant la Cour d'appel internationale. Les dirigeants de l'équipe basée à Silverstone vont donc réfléchir aux suites à donner avant de décider de maintenir ou non cet appel, sachant que les chances d'issue favorable apparaissent moindres après la décision rendue lundi par les commissaires.

"Sebastian a brillamment piloté en Hongrie et nous sommes satisfaits d'avoir eu l'opportunité de présenter une nouvelle preuve significative découverte depuis la course", explique Otmar Szafnauer, directeur de l'écurie anglaise. "Nous pensions que la preuve présentée était pertinente et démontrait à la FIA qu'il aurait dû être réintégré après sa disqualification."

"Malheureusement, la FIA a adopté un point de vue différent et, malgré le fait que l'exactitude de notre nouvelle preuve n'a pas été contestée, la disqualification de Sebastian a été maintenue sur la base de cette nouvelle preuve qui n'a pas été jugée 'pertinente'. C'est décevant, et nous allons maintenant réfléchir à notre position en ce qui concerne le processus d'appel complet."

Lire aussi :

partages
commentaires
Ferrari prépare une évolution moteur "significative"

Article précédent

Ferrari prépare une évolution moteur "significative"

Article suivant

Ricciardo n'a jamais connu une saison si difficile

Ricciardo n'a jamais connu une saison si difficile
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021