Aston Martin vise le titre mondial "d'ici trois à cinq ans"

Aston Martin ne manque pas d'ambition, visant le titre mondial de Formule 1 dans les prochaines années.

Aston Martin vise le titre mondial "d'ici trois à cinq ans"

Pendant 30 ans, l'écurie fondée en tant que Jordan (ensuite devenue Midland, Spyker, Force India et Racing Point) a évolué en milieu de tableau, voire en fond de grille, en Formule 1. Dans ce laps de temps, en 535 Grands Prix, elle n'a signé que quatre pole positions et cinq victoires. Mais depuis son rachat à l'été 2018 par un consortium mené par le milliardaire Lawrence Stroll, les ambitions évoluent nettement. Rebaptisée Aston Martin pour 2021, du nom de la marque également codétenue par Stroll, l'équipe jouit de davantage de moyens et poursuit sa restructuration à son siège de Silverstone afin d'atteindre, à terme, l'objectif ultime : le titre mondial de Formule 1.

Lire aussi :

"Il est bien plus facile de dire que nous allons nous battre pour – et gagner – un titre mondial que de le faire", reconnaît le directeur d'équipe Otmar Szafnauer à l'occasion de la présentation de la nouvelle Aston Martin AMR21. "Les deux choses nécessaires sont, d'abord, un bon plan, afin que nous rejoignions les candidats au titre, puis d'exécuter ce plan. Nous sommes en train de planifier ça. L'exécution va certainement prendre du temps. Les gens en F1 et dans d'autres équipes ont dit 'vous savez, vous devenez nous laisser trois à cinq ans pour faire ça'. Et nous n'y échappons pas."

"Depuis un an, nous prévoyons une nouvelle usine avec de nouvelles infrastructures, et un endroit pour tous nous accueillir sous le même toit afin de développer l'équipe. La mise en œuvre de ce projet vient de commencer à Silverstone. Vers la fin 2022, nous devrions emménager dans une nouvelle usine, par exemple. Nous allons avoir besoin d'outils dernier cri pour nous aider à concevoir et développer une voiture capable de jouer le titre mondial – ce sera donc dans quelques années. Si je dois envisager l'avenir, on sait que ce sera d'ici trois à cinq ans."

L'Aston Martin AMR21 dévoilée ce mercredi sera pilotée par Lance Stroll et le quadruple Champion du monde Sebastian Vettel, qui rejoint l'écurie en provenance de Ferrari après une saison 2020 particulièrement difficile. L'Allemand de 33 ans prend exemple sur Mercedes pour expliquer sa foi en ce nouveau projet, même si son affirmation que les Flèches d'Argent n'avaient pas un châssis exceptionnel au début de l'ère turbo hybride est quelque peu étonnante.

"Je pense que c'est un projet à long terme si l'on veut vraiment gagner", commente Vettel. "Manifestement, si l'on regarde Mercedes, ils sont partis de quelque part en 2011, 2012, puis se sont vraiment mis à gagner avec la nouvelle unité de puissance [en 2014], où ils sont partis sur les chapeaux de roue, bien plus vite que tout le monde. La voiture n'était pas si géniale en 2014, côté châssis. Si l'on part de 2011 par exemple, cela leur a pris cinq ans pour vraiment construire une voiture qui était probablement considérée comme le meilleur châssis."

"Voilà le temps que cela prend. Mais tout le monde a ce temps, et tout le monde n'a pas réussi à le faire. Il y a beaucoup de projets par ici, différents constructeurs, et en fin de compte, un seul peut gagner. Mais c'est Mercedes qui est le plus fort depuis un certain temps. Chapeau à eux, les autres n'ont simplement pas été assez bons."

Surtout, l'arrivée de la nouvelle réglementation technique en 2022 pourrait rebattre les cartes, sans oublier un plafond budgétaire pouvant jouer en faveur de cette petite équipe qui a souvent fait des miracles avec des finances modestes.

"La Formule 1 change, en même temps, alors l'avenir le dira. Mais peut-être que ces trois à cinq années ne seront plus nécessaires. Peut-être qu'il en faudra moins – c'est ce qu'espère tout le monde – pour être un peu plus proche du top et pas seulement être sur le podium parce qu'on a la chance que les gars de devant aient abandonné ou aient eu un accident. On va voir comment la Formule 1 va changer dans les années à venir", conclut Vettel.

Propos recueillis par Jonathan Noble

partages
commentaires
Aston Martin dévoile sa F1 pour 2021

Article précédent

Aston Martin dévoile sa F1 pour 2021

Article suivant

Aston Martin : Vettel n'a besoin que d'être traité à égalité

Aston Martin : Vettel n'a besoin que d'être traité à égalité
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel
Équipes Aston Martin Racing
Auteur Benjamin Vinel
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021
Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins Prime

Le faible rake met Aston Martin à la croisée des chemins

Aston Martin peut-elle se sortir du trou dans lequel la réglementation aérodynamique de 2021 l'a envoyée ? Cette question, l'écurie britannique ne peut pas encore y répondre. En revanche, les récentes performances de Mercedes offrent un signe d'encouragement.

Formule 1
11 avr. 2021