AT&T Williams dans le rouge

Seule écurie privée, n'ayant le soutien d'aucun constructeur automobile ni milliardaire, Williams a aujourd'hui annoncé des pertes de 27 millions d'euros pour la saison 2007

Seule écurie privée, n'ayant le soutien d'aucun constructeur automobile ni milliardaire, Williams a aujourd'hui annoncé des pertes de 27 millions d'euros pour la saison 2007.

Déjà déficitaire en 2006, la petite écurie britannique n'arrive pas à se sortir d'une crise qu'elle connait depuis la douloureuse séparation avec BMW, qui avait alors décidé de se lancer dans le grand bain à son propre compte pour concurrencer Mercedes.

Cependant, les dirigeants de Williams espèrent réduire les pertes cette année, malgré que les résultats ne soient pas au rendez-vous (l'écurie ne pointe qu'au huitième rang du classement constructeur).

Après avoir renfloué ses caisses en 2005, lors de la vente de Jenson Button à Honda, Sir Frank Williams et Patrick Head ont été forcés de faire un emprunt pour continuer d'exister.

"Cette année, nous dépensons plus mais nous avons également remboursé la majeure partie de notre emprunt" explique Adam Parr, directeur général de Williams.

Neuf fois championne du monde et victorieuse à 113 reprises en Formule 1, Williams a néanmoins du souci à se faire. On se souvient que Jordan Grand Prix avait connu un pareil naufrage il y a très peu de temps.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Patrick Head , Frank Williams , Adam Parr
Équipes Mercedes , Williams
Type d'article Actualités