Aucune sanction infligée pour l'accrochage Palmer-Grosjean

Les commissaires du Grand Prix de Russie 2017 de Formule 1 ont décidé de ne pas prendre de sanction à l'encontre d'un des deux pilotes impliqués dans l'accrochage du premier tour.

Comme les images de la réalisation et des différents ralentis pouvaient le laisser présager, les commissaires sportifs de Sotchi ont choisi de ne sanctionner personne pour l'accrochage entre Jolyon Palmer et Romain Grosjean ce dimanche, lors duquel après s'être infiltré au premier virage, le pilote Haas a touché le Britannique, lui-même coincé par la présence d'une Sauber à sa gauche.

Même si les deux hommes se rejetaient la faute devant la presse, la décision prise par les commissaires est claire, sur le fondement de l'article 38.1 du Règlement Sportif de la Formule 1 : "Les commissaires ont entendu Romain Grosjean […], Jolyon Palmer […] et les représentants des équipes, revu les éléments vidéo et ont déterminé qu’aucun pilote n’était totalement ou majoritairement responsable de la collision."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Russie
Sous-évènement Course
Circuit Sochi Autodrom
Pilotes Romain Grosjean , Jolyon Palmer
Équipes Haas F1 Team , Renault F1 Team
Type d'article Actualités
Tags commissaires, decisions, fia, réglement, sotchi