Réunion de la dernière chance pour attirer Audi ou Porsche en F1 ?

Ce samedi après-midi, une réunion en présence de dirigeants de constructeurs automobiles se tiendra en Autriche pour aider à façonner l'avenir des moteurs de F1 à compter de 2025.

Réunion de la dernière chance pour attirer Audi ou Porsche en F1 ?

Les discussions sur l'avenir de la réglementation technique, et notamment côté moteur, de la Formule 1 sont en cours depuis de longs mois entre les responsables d'écuries et les représentants des motoristes. Ce samedi, une nouvelle réunion va rassembler des dirigeants de premier plan pour envisager la situation globale et faire part des exigences des grands constructeurs vis-à-vis de la F1.

L'espoir de la future donne moteur est qu'elle permettra d'encourager plus de fabricants, et en particulier le groupe Volkswagen, à s'engager en discipline reine. Une source a indiqué auprès de Motorsport.com que cette rencontre était vue comme la "dernière chance" de convaincre le géant allemand de s'engager.

Lire aussi :

Les dirigeants présents seront John Elkann (Ferrari), Luca de Meo (Alpine/Renault) et Ola Källenius (Mercedes), alors que le Groupe Volkswagen sera lui représenté par Markus Duesmann, président d'Audi et directeur général du groupe R&D, et Oliver Blume, PDG de Porsche. Dietrich Mateschitz, dont la branche Red Bull Powertrains succédera à Honda dans l'exploitation des unités de puissance actuelles, a également été invité. Bien entendu, Stefano Domenicali et Ross Brawn pour la F1 ainsi que Jean Todt pour la FIA seront présents.

Le débat devrait tourner autour de l'équilibre entre les moteurs à combustion et la puissance hybride ainsi que sur la place des carburants durables. Toutefois, l'arrivée dans le jeu de Red Bull en tant que motoriste à part entière pourrait modifier la dynamique globale puisque le groupe n'a pas d'intérêt particulier à ce que les moteurs soient pertinent par rapport aux technologies de route et préférera sans doute insister sur l'aspect financier et le contrôle des coûts.

Le directeur de l'équipe McLaren, Andreas Seidl, dont l'équipe pourrait être l'un des candidats possibles pour un futur partenariat avec VW/Audi, affirme que les règles 2025 devront avant tout séduire les constructeurs. "En fin de compte, je pense qu'il est simplement important que, quel que soit le prochain règlement sur les unités de puissance, il doit être pertinent en matière de technologie", a-t-il déclaré lorsqu'il a été interrogé sur le sujet par Motorsport.com.

"Parce que c'est la clé, à la fois pour maintenir l'intérêt des constructeurs actuels pour la F1, mais aussi pour attirer de nouveaux constructeurs. Pour déterminer ce dont il s'agit dans le détail, honnêtement, je pense que c'est une question à adresser aux constructeurs ou aux équipementiers qui sont impliqués."

Avec Adam Cooper

partages
commentaires
EL1 - Verstappen en tête, Stroll fait des pirouettes
Article précédent

EL1 - Verstappen en tête, Stroll fait des pirouettes

Article suivant

EL2 - Hamilton et Bottas devancent Verstappen

EL2 - Hamilton et Bottas devancent Verstappen
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021