Austin va corriger ses bosses pour le retour de la F1

En marge du Grand Prix des États-Unis de Formule 1, certaines zones bosselées du circuit d'Austin vont être aplanies.

Austin va corriger ses bosses pour le retour de la F1
Charger le lecteur audio

En raison de l'instabilité du terrain sur lequel a été construit le Circuit des Amériques, le problème des bosses est évoqué chaque année lorsque le MotoGP et la Formule 1 se rendent au Texas. Depuis les inondations de 2015, la situation a empiré et, en 2019, les organisateurs ont été dans l'obligation de poncer le tarmac après les essais libres du vendredi et les qualifications du samedi. Toutefois, ce traitement de fortune n'a pas empêché Sebastian Vettel d'abandonner tôt dans la course à la suite d'une rupture de suspension.

Le tollé de l'édition 2019 du Grand Prix des États-Unis a poussé les organisateurs à resurfacer certaines portions du circuit pendant l'hiver suivant. Avant les travaux, Bobby Epstein, directeur du circuit, avait confié à Motorsport.com : "Nous allons fermer le circuit pendant la majeure partie du mois de décembre et la moitié du mois de janvier pour régler les problèmes. Nous avons effectué quelques réparations l'an dernier [en 2018], avant d'accueillir le MotoGP, donc je ne dirais pas que nous devrions tout refaire".

"[Les travaux] comprendront certainement toute la ligne droite de retour, la sortie des stands et une partie du premier virage. Et il y a une bosse avant les virages 9, 18 et 19. Donc c'est assez important, je connais le montant de la facture !"

Malgré les efforts déployés, les bosses étaient de retour en ce mois d'octobre 2021, lors de la première course MotoGP organisée à Austin depuis la début de la pandémie. Tout au long du week-end, les pilotes se sont plaints de l'état de la piste et la F1 y a prêté une oreille attentive. Michael Masi, directeur de course en catégorie reine, est resté en contact étroit avec la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM) afin de recueillir des informations précises sur les portions pointées du doigt en deux-roues et d'estimer quels seraient les potentiels problèmes lors de l'épreuve F1.

"J'étais au téléphone avec mes collègues de la FIM pendant tout le week-end [du GP des Amériques MotoGP] pour vraiment comprendre quelle était la situation", a indiqué Masi. "Depuis le GP F1 de 2019, une grande partie du circuit a été resurfacée pour contrer quelques-uns des problèmes aperçus en 2019."

"Les zones qui ont posé problème en moto sont différentes de celles qui ont été resurfacées. Et Tony Cotman, qui est l'un des inspecteurs de circuit platinium de la FIA, s'est déjà rendu à Austin et a fait un rapport. Le circuit procède à quelques changements pour nous, pour répondre à certaines de nos préoccupations. Ils vont raboter quelques bosses notamment mais il y a encore du temps pour le faire. Ils feront ce qu'ils pourront dans les délais impartis."

Lors de la dernière visite du F1 Circus aux États-Unis, en 2019, les pilotes étaient divisés sur le sujet des bosses. Certains y voyaient un défi : "Lorsque nous nous rendons à Austin, nous savons à quoi nous attendre, et ça n'est pas de tout repos", avait commenté Daniel Ricciardo. "Certains circuits, surtout les plus récents, sont un peu trop parfaits, donc j'aime les défauts [du circuit d'Austin]".

Lire aussi :

partages
commentaires
Yamaha voit la triple couronne difficile à atteindre en 2021
Article précédent

Yamaha voit la triple couronne difficile à atteindre en 2021

Article suivant

Jorge Martín "jamais à 100%" depuis le Qatar

Jorge Martín "jamais à 100%" depuis le Qatar
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021