Austin du point de vue pneumatique

Les équipes F1 et Pirelli font un pas dans l’inconnu ce weekend, à l’occasion du Grand Prix inaugural sur le Circuit des Amériques, aux Etats-Unis : un tout nouveau circuit, sur lequel aucune course n’a été disputée auparavant !La firme italienne...

Les équipes F1 et Pirelli font un pas dans l’inconnu ce weekend, à l’occasion du Grand Prix inaugural sur le Circuit des Amériques, aux Etats-Unis : un tout nouveau circuit, sur lequel aucune course n’a été disputée auparavant !

La firme italienne proposera ce weekend les composés pneumatiques durs P Zero Argent et mediums P Zero Blancs : un choix relativement conservateur pour un circuit sur lequel demeurent des facteurs inconnus en ce qui concerne la performance pneumatique. Les équipes bénéficieront d’un train supplémentaire de durs pour les deux séances d’essais de vendredi, afin de pouvoir mieux apprendre ce tout nouveau tracé.

Une des certitudes est que le circuit texan sera rapide et exigeant, avec des températures ambiantes élevées attendues pour venir ajouter de grosses demandes sur les mécaniques et les pneus. Le tracé de 5,515 km propose différents niveaux d’élévation, et une alternance entre portions techniques et relativement lentes ainsi que des changements de direction en courbes rapides. Les premières informations laissent penser que la surface de la piste sera relativement douce.

Le premier secteur du tour est particulièrement exigeant, proposant une épingle au profil unique au virage 1, avant une séquence rapide annonçant des changements de direction des virages 4 à 6, comme à Spa ou Silverstone. De grosses charges viendront s’accumuler sur la structure des pneus, particulièrement sur l’extérieur, devant composer avec la majorité des forces en courbe. La traction est également vitale dans la performance du pneu en Amérique afin d’optimiser le grip dans les virages lents.

Sans données des années précédentes auxquelles se fier, Pirelli a utilisé des technologies de simulation avancées pour prédire le comportement des pneus à Austin. Les équipes devront utiliser des données similaires pour se forger une idée initiale des stratégies de course à adopter. Les informations emmagasinées durant les essais libres seront cependant encore plus vitales que d’habitude. Les équipes souhaiteront en effet collecter autant de données pneumatiques que possible avec différentes charges de carburant, et devraient pouvoir maximiser leur temps passé en piste avec un jeu de pneus supplémentaire.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités