Ayrton Senna raconté par Max Papis

En plus d'être un pilote d'exception et de s'occuper de la pauvreté dans son Brésil natal, Ayrton Senna était très attaché aux jeunes pilotes, dont Rubens Barrichello et Max Papis, que Senna a pris sous son aile

En plus d'être un pilote d'exception et de s'occuper de la pauvreté dans son Brésil natal, Ayrton Senna était très attaché aux jeunes pilotes, dont Rubens Barrichello et Max Papis, que Senna a pris sous son aile.

Papis a été présenté à Senna via Diego Mombelli, qui s'occupait des moteurs du Brésilien lorsqu'il est arrivé en karting en Europe. A 14 ans, en 1983, Senna est en championnat de F3000 et Mombelli et Papis le suivent de très près.

"Mad Max" a alors rencontré le prodige brésilien lors du Grand Prix de Monaco 1984, que Senna a failli remporter avant que la course ne soit stoppée au drapeau rouge, grâce à son père.

"Nous avions un VW Rabbit, et mon père m'a emmené à Monaco avec mon frère. A la fin de la course on est allés chercher Ayrton, il m'a donné son casque et il m'a dit qu'ils lui avaient volé sa course. Mon père lui a alors dit en Italien que ce ne serait pas sa dernière chance de gagner" a déclaré l'Italien à Marty Smith, reporter NASCAR pour ESPN.

Mais plus que le pilote, Max Papis s'est également souvenu de l'homme, avec notamment une anecdote qui s'est passée lors d'une journée d'essais à Monza, lorsque Ayrton Senna était en train de se plier à des obligations médias.

"On l'a appelé, il s'est retourné et a demandé aux médias de l'excuser. Il est alors venu nous voir et nous a demandé d'attendre 30 minutes. 30 minutes plus tard, il était là et on est allés manger ensemble. Ca veut dire beaucoup sur le type de pilote qu'il était."

Le 1er mai 1994, Max Papis était engagé en F3000 à Silverstone. Une fois sorti de sa voiture, son père lui a indiqué que Senna a eu un gros accident. Ne pensant pas au pire, il s'est concentré sur le restant de sa journée.

Mais en fin d'après-midi, Senna n'était plus là. Papis devait le rencontrer le mardi suivant à Imola, où l'écurie Williams devait effectuer des essais privés.

"C'était très grave pour moi. J'ai eu le même sentiment quand Ayrton est mort que quand Greg Moore et Dan Wheldon sont décédés. Plus rien n'avait d'intérêt, j'étais confus, c'est comme si un voile noir s'était abattu sur moi.

Il m'attendait le mardi suivant à Imola, où il faisait des essais. Il voulait me présenter à Frank Williams. Quand vous êtes présenté par quelqu'un du niveau d'Ayrton, on s'intéresse à vous. Malheureusement, il est décédé."

A Barcelone, un mois après l'accident d'Imola, Max Papis arrive dans le paddock pour la première course de la saison de F3000 aux côtés de la F1. Ca aurait dû être sa première prestation devant Senna.

"J'avais rêvé pendant tellement de temps de pouvoir lui montrer ce qu'il m'avait appris. La course était incroyable, je suis parti de la pole et j'ai gagné avec 26 secondes d'avance. A chaque fois que je sortais du dernier virage, je ne me sentais pas seul, quelque chose me guidait."

Papis a ensuite eu sa chance en F1 en 1995 chez Footwork, avec seulement 2 courses terminées sur 7. Il est ensuite parti vers les Etats-Unis avec un certain succès en CART, avant de partir vers la NASCAR, où il est encore actuellement.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Rubens Barrichello , Max Papis , Dan Wheldon , Ayrton Senna , Frank Williams , Greg Moore
Équipes Williams
Type d'article Actualités