Après le Mugello, la FIA ne veut pas généraliser les bacs à gravier

Malgré l'expérience du Mugello, la FIA n'a pas l'intention de remettre des bacs à gravier sur d'autres circuits, estimant qu'il ne s'agit pas d'une "solution unique".

Après le Mugello, la FIA ne veut pas généraliser les bacs à gravier

Le Grand Prix de Toscane au Mugello s'est déroulé le week-end dernier avec une problématique en moins à gérer pour les commissaires. Contrairement aux épreuves précédentes, ils n'ont pas eu à instaurer de surveillance accrue du respect des limites de la piste. Et pour cause, les nombreux bacs à gravier ainsi que l'herbe jouxtant la piste italienne représentaient une limite "naturelle". Ce caractère old school a été apprécié, pour ne pas dire unanimement salué, mais la FIA ne veut pas y voir une tendance pour un possible retour en arrière sur d'autres circuits.

Lire aussi :

Les questions autour des zones de dégagement et des limites de piste sont devenues récurrentes ces derniers mois et animent les briefings d'avant course. Beaucoup de pilotes préfèrent une configuration comme celle du Mugello pour évacuer cette problématique. "Je trouve que c'est génial de revoir des bacs à gravier", estime d'ailleurs Carlos Sainz. "Cela donnera probablement confiance à la FIA dans le fait que ça fonctionne pour protéger les limites de piste et éviter tous ces problèmes que nous avons sur d'autres circuits. C'était chouette à voir."

Le pilote McLaren risque toutefois d'être déçu. Car malgré l'expérience intéressante du Mugello, forcée il est vrai par la crise du coronavirus qui a permis à la piste toscane de se faire une place au calendrier, la FIA n'a aucune intention de modifier son approche ailleurs.

"Nous ne pouvons pas les avoir partout", prévient d'emblée le directeur de course Michael Masi au sujet des bacs à gravier. "Ce n'est pas un modèle unique, comme je l'ai dit à de multiples reprises. Nous devons trouver les solutions appropriées avec chacun des promoteurs de circuit. Nous continuerons à travailler dans ce sens. Nous en avons déjà discuté avec les pilotes. Je pense que c'est un peu trop demander. Ce n'est pas la solution partout, disons-le comme ça."

Pour Sebastian Vettel, qui est l'un des directeurs du GPDA (l'association des pilotes de Grand Prix), un compromis envisageable pourrait être l'installation d'une bande de gravier entre la limite de la piste et une zone de dégagement asphaltée.

"En tant que pilote, on préfère le fait d'être puni si l'on sort de la piste", explique le quadruple Champion du monde. "Je crois que ça rend les choses beaucoup plus simples. Mais je pense aussi qu'il faut équilibrer les choses entre le gravier et l'asphalte. Peut-être que nous pourrions avoir une solution intermédiaire, avec d'abord une bande de gravier qui empêche de passer trop large, puis de l'asphalte, pour avoir ainsi moins de zone de dégagement, rapprocher les spectateurs de la piste et rendre les choses plus sûres pour nous, de manière à ce que la voiture ralentisse si l'on en perd le contrôle. Ce n'est pas facile, mais il est clair que tout l'asphalte qu'il y a autour de certains circuits leur enlève du caractère et rend les choses trop faciles en cas d'erreur."

partages
commentaires
Le GP de Turquie a vendu 40 000 billets en quelques heures

Article précédent

Le GP de Turquie a vendu 40 000 billets en quelques heures

Article suivant

Face aux rumeurs, Albon a cessé de lire les journaux

Face aux rumeurs, Albon a cessé de lire les journaux
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021