Bahreïn fut un succès pour Alzanayi

Le chef du Grand Prix de Bahreïn est heureux de pouvoir dire au terme de l’évènement que la course ne fut pas affectée sportivement par les évènements se déroulant en dehors du circuit, dans la ville de Manama

Le chef du Grand Prix de Bahreïn est heureux de pouvoir dire au terme de l’évènement que la course ne fut pas affectée sportivement par les évènements se déroulant en dehors du circuit, dans la ville de Manama.

Hautement décriée, la décision de la F1 de se rendre à Bahreïn, ayant manqué l’évènement pour les mêmes raisons politico-sociales l’an dernier, fut instrumentalisé par les pro comme les anti-régime pour attirer l’attention sur des causes opposées.

Zayed Alzayani, directeur du circuit de Sakhir, estime avoir prouvé au monde que les évènements de la scène politique n’avaient rien à voir avec ce qu’il se passe en piste.

Tenir une course n’est pas nouveau pour nous. Nous avons organisé 7 Grand Prix auparavant avant celui-ci, et je pense que nous avons été stigmatisés l’an dernier. Espérons que nous aurons l’an prochain une course derrière laquelle tout le monde de réunira”, a déclaré Alzayani à Autosport.
“{
Je suis heureux que cela se soit déroulé sans problème, et que tout le monde ait finalement pu voir que les menaces et les discussions à propos de bombes et de sabotage de course ne se sont concrétisées}”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités