Bakou ne convient "pas particulièrement" à la Mercedes

Mercedes veut se ressaisir à l'occasion du Grand Prix d'Azerbaïdjan mais craint les caractéristiques de la piste urbaine de Bakou, a priori défavorables à sa monoplace.

Bakou ne convient "pas particulièrement" à la Mercedes
Charger le lecteur audio

C'est sans occuper la tête d'aucun championnat que Mercedes prend la direction de Bakou, où se disputera ce week-end le Grand Prix d'Azerbaïdjan. L'écurie championne du monde en titre reste sur un sérieux revers à Monaco, avec sept points pris et une anonyme septième place pour Lewis Hamilton comme seule moisson. Le rendez-vous monégasque a clairement fait figure de coup d'arrêt dans ce début de saison pour les troupes de Brackley, également secouées par leur pilote vedette qui a peu apprécié le niveau collectif affiché en Principauté. Tout le monde a donc renfilé le bleu de chauffe avec un état d'esprit qui a plu à Toto Wolff.

"Les week-ends comme celui de Monaco sont de ceux qui vous donnent envie de plus", assure le directeur de Mercedes. "Rien n'est facile dans ce sport, et c'est pourquoi nous l'aimons. Nous savons que si nous ne sommes pas à 100%, ou proches de l'être, ça nous retombera dessus."

"Lundi matin, j'ai constaté la même énergie que lorsque nous sommes revenus des essais de Bahreïn, et ça me plaît. Nous avons disséqué le week-end, nous nous sommes posé des questions difficiles et nous avons tiré des leçons cruciales. J'aurais aimé que nous puissions reprendre la compétition le week-end dernier."

Lire aussi :

Problème pour Mercedes, reprendre la marche en avant pourrait s'avérer une mission périlleuse sur un tracé aussi atypique que celui de Bakou. S'il reste peu comparable à Monaco en dépit de son caractère urbain, le circuit azéri ne serait pas taillé pour la monoplace allemande à en croire Toto Wolff.

"Bien qu'il s'agisse d'un circuit très différent de Monaco, nous nous attendons à ce qu'il soit une nouvelle fois compliqué pour nous, car il ne convient pas particulièrement aux caractéristiques et aux traits de la W12", avance l'Autrichien. "Red Bull sera de nouveau fort, tandis que Ferrari et McLaren on fait de grands progrès récemment. Nous devons nous concentrer sur l'exploitation des opportunités qui s'offrent à nous sur ces circuits uniques qui ne conviennent pas à notre voiture. Lorsque les points se présentent, nous devons les saisir."

Mercedes se sait désormais engagé dans un duel serré avec Red Bull Racing et Max Verstappen, avec le sentiment que les deux structures se rendront coup pour coup et qu'il faudra être solide au moment d'empocher les points intermédiaires en vue du championnat.

"Il y aura des hauts et des bas dans cette lutte, ce qui est passionnant pour le sport et enthousiasmant pour nous", résume Toto Wolff. "Nous nous attendons à un nouveau défi dans les rues d'une ville après le résultat du dernier Grand Prix. Nous sommes plus déterminés et motivés que jamais pour rebondir à Bakou."

partages
commentaires
Norris adorerait participer aux 500 Miles d'Indianapolis
Article précédent

Norris adorerait participer aux 500 Miles d'Indianapolis

Article suivant

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021