Barcelone ne paiera pas pour accueillir la F1 et le MotoGP

Le Circuit de Barcelona-Catalunya a confirmé qu'il ne paiera pas les droits que Liberty Media et Dorna exigent pour organiser un Grand Prix, en l'absence de spectateurs dans les tribunes.

Barcelone ne paiera pas pour accueillir la F1 et le MotoGP
Charger le lecteur audio

Mardi, la Formule 1 a confirmé ses huit premières courses pour la saison 2020, qui débutera le 5 juillet avec le GP d'Autriche, sur le Red Bull Ring. Dans ce début de calendrier, le Grand Prix d'Espagne se tiendra du 14 au 16 août à Barcelone, pour la 30e édition de l'événement sur le circuit catalan. Il s'agira du sixième rendez-vous de la saison, qui prendra place entre le GP du 70e Anniversaire à Silverstone et le GP de Belgique, à Spa-Francorchamps.

Joan Fontseré, directeur général du circuit de Barcelona-Catalunya, a révélé, après des mois de négociations en raison de la crise sanitaire mondiale du COVID-19, que l'épreuve espagnole ne paiera pas la traditionnelle redevance F1. De plus, il a assuré qu'il ne paierait pas non plus pour le MotoGP, qui doit aussi faire étape à Montmeló. 

Lire aussi :

"L'une des conditions que nous avons posées à Liberty Media et à Dorna est de ne pas payer la redevance, car nous n'aurons pas de revenus provenant des billets, ni d'impact économique sur le territoire. La situation du circuit est surréaliste car grâce à tout ce qui s'est passé, la situation économique est meilleure que les autres années", a-t-il admis à l'agence EFE. "Nous devons tenir compte du fait que l'impact économique de ces Grands Prix est généré sur le territoire et non sur le compte d'exploitation du circuit, dans lequel figure le paiement des frais d'organisation."

"Les Championnats du monde de Formule 1 et de MotoGP représentent une grande dépense pour nous en raison des droits que nous devons payer et d'un revenu relatif en billets. Là où ils génèrent beaucoup de richesse, c'est dans l'activité économique de l'environnement du circuit. Au niveau strictement économique pour le circuit, la suspension n'a pas été un fait négatif."

Il semble de plus en plus probable que le Grand Prix MotoGP de Catalogne soit tenu fin septembre ou début octobre, mais ce sera confirmé lorsque Dorna aura une meilleure visibilité sur les possibilités d'organisation des manches qui se placeront avant et après Barcelone sur le calendrier revu, qui pourrait comporter entre 12 et 16 courses"L'épreuve aura lieu le dernier week-end de septembre ou le premier d'octobre, mais nous dépendons de ce qui se passera avec les autres courses. C'est un puzzle très difficile à résoudre, chaque pays a ses propres règles et sa propre logistique."

La possibilité de deux courses catalanes de F1 et MotoGP

Pour le moment, il semble acquis que la saison de MotoGP débutera par deux courses à Jerez les 19 et 26 juillet, mais le reste du calendrier est encore à confirmer après les dernières annulations. Fontseré révèle que le circuit de Barcelone s'est rapidement positionné favorablement à l'organisation de plusieurs courses de F1 et MotoGP, laissant à Liberty Media et Dorna la décision de s'y rendre.

"Notre position avec Liberty Media était la suivante : vous savez comment nous travaillons, l'expérience que nous avons, l'endroit où nous nous trouvons et le temps que nous avons. Mais dès le début, ils ont envisagé de n'organiser qu'un seul Grand Prix ici. S'ils avaient besoin d'en faire un deuxième, nous pourrions étudier [l'idée]. Nous leur avons donné cette option. Avec le président de Dorna, Carmelo Ezpeleta, qui a été le premier directeur du circuit, nous en avons parlé dès le début. Il m'a dit qu'il ne savait toujours pas ce qu'ils allaient faire et je lui ai répondu qu'ils avaient toujours le choix."

Le directeur du circuit explique également une partie des mesures sanitaires qui seront appliquées pour lutter contre le COVID-19 lors des deux courses, qui se tiendront à huis clos : "Le premier protocole sera le contrôle de la température à l'entrée du site, qui se fera probablement par deux accès. Une fois à l'intérieur, les équipes travailleront dans une bulle et n'interagiront pas avec les employés des autres teams. Ferrari, par exemple, a déjà réservé un hôtel pour son propre usage. De plus, le circuit sera responsable de toutes les mesures de nettoyage qui devront être effectuées."

partages
commentaires
Jorge Martín chez Pramac en 2021 : accord conclu !
Article précédent

Jorge Martín chez Pramac en 2021 : accord conclu !

Article suivant

Espargaró juge les relations avec l'équipe essentielles cette année

Espargaró juge les relations avec l'équipe essentielles cette année
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021