Barcelone, J1 - Mercedes et Ferrari solides, McLaren souffre

Les premiers tours de roue des F1 version 2017 étaient très attendus et n'ont pas déçu : des monoplaces bien plus rapides, et un top 3 qui se tient en trois dixièmes.

Barcelone, J1 - Mercedes et Ferrari solides, McLaren souffre
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Felipe Massa, Williams FW40
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08 avec l'aileron de requin
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08 avec l'aileron de requin ouvert

B.V., Barcelone - La première chose que l'on retient de cette première journée d'essais hivernaux, c'est la performance de Mercedes. On attendait de la nouvelle réglementation qu'elle redistribue les cartes ; il est bien trop tôt pour tirer des conclusions selon les résultats de cette séance, mais le fait est que la flèche d'argent a signé le meilleur temps avec Lewis Hamilton, parcourant un kilométrage bien supérieur à celui des autres équipes avec 152 tours au compteur grâce à la contribution de ses deux pilotes. Aileron de requin ou pas ? Mercedes a testé les deux configurations et en aura sans doute tiré des enseignements.

Hamilton n'est toutefois pas seul aux avant-postes dans ce classement. Sebastian Vettel (Ferrari) et Felipe Massa (Williams) sont parvenus à tourner à respectivement un et trois dixièmes de seconde de la Mercedes, évoluant chacun en tête de la hiérarchie pendant un temps. Mais la SF70H est la seule monoplace du top 5 en pneus medium ! Chez Williams, un tête-à-queue de Massa au virage 13 s'est avéré sans gravité, et l'ancien futur retraité conclut donc la journée avec un chrono convaincant.

Tête-à-queue sans gravité ? Kevin Magnussen ne peut en dire autant, lui qui a endommagé l'aileron avant de la Haas VF-16 après en avoir perdu le contrôle au virage 10, alors qu'il avait déjà connu un souci technique. Heureusement, le reste de la voiture était indemne, d'autant que Haas et Williams sont les deux équipes qui ont testé le T-Wing inauguré par Mercedes et Ferrari. Le Danois s'est même hissé au quatrième rang en fin de journée.

Plus loin, Toro Rosso et Sauber ont roulé toute la journée avec une certaine fiabilité, bien que le monkey seat de la STR13 se soit détaché en fin de journée dans la ligne droite des stands et que la C36 ait signé, de loin, le moins bon chrono du jour.

Red Bull et McLaren en manque de fiabilité

En revanche, on retrouve également en deuxième moitié de classement plusieurs voitures victimes de divers soucis techniques. Chez Red Bull, un problème de capteur a contraint l'équipe à enlever la boîte de vitesses pour effectuer des réparations, avant qu'un souci lié à la batterie ne survienne en début d'après-midi. Daniel Ricciardo a ainsi dû parcourir 42 de ses 50 tours du jour lors des deux dernières heures. La RB13 a d'ailleurs provoqué le seul drapeau rouge de la journée ce matin.

Force India a été victime d'un échappement cassé qui a fortement restreint le temps de piste de Sergio Pérez, alors que Renault a connu un problème de carrosserie qui a également obligé le nouveau pilote du losange, Nico Hülkenberg, à rester dans son stand un peu plus longtemps que prévu.

Surtout, la journée de McLaren a été catastrophique. Les problèmes d'unité de puissance se sont multipliés au fil de la journée, au grand dam des membres de l'écurie anglaise tout comme des techniciens de Honda. Fernando Alonso n'a pu effectuer que 29 tours : un mauvais présage pour la suite des événements.

 Essais Barcelone, Jour 1 - Classement final

 PiloteÉcurieTemps Trs
1  L. Hamilton  Mercedes 1:21.765 73
2  S. Vettel  Ferrari 1:21.878 128
3  F. Massa  Williams 1:22.076 103
4  K. Magnussen  Haas 1:22.894 51
5  D. Ricciardo  Red Bull 1:22.926 50
6  V. Bottas  Mercedes 1:23.169 79
7  S. Pérez  Force India 1:23.709 39
8  C. Sainz  Toro Rosso 1:24.494 51
9  N. Hülkenberg  Renault 1:24.784 57
10  F. Alonso  McLaren 1:24.852 29
11  M. Ericsson  Sauber 1:26.841 72
partages
commentaires
Wehrlein devra attendre un avis médical pour retrouver le volant

Article précédent

Wehrlein devra attendre un avis médical pour retrouver le volant

Article suivant

Interview - 10 questions à Valtteri Bottas après son premier test Mercedes

Interview - 10 questions à Valtteri Bottas après son premier test Mercedes
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021