Barcelone, J6 - Mercedes au top, Ferrari dans le mur

Les chronos continuent de tomber lors de ces essais hivernaux de Barcelone. Valtteri Bottas a amélioré sa marque de la semaine dernière, tandis que Kimi Räikkönen a conclu sa journée dans le mur avec la Ferrari SF70H.

Barcelone, J6 - Mercedes au top, Ferrari dans le mur
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Felipe Massa, Williams FW40
Kimi Raikkonen, Ferrari
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
De la peinture de visualisation sur la McLaren MCL32 de Fernando Alonso, McLaren
Pascal Wehrlein, Sauber C36, devant Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Sergio Perez, Force India VJM10, enlève une main du volant dans la voie des stands
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12
Lance Stroll, Williams FW40
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17, devant Pascal Wehrlein, Sauber C36
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Marcus Ericsson, Sauber C36

B.V., Barcelone - 1'19"310. C'est le chrono réalisé par Valtteri Bottas ce matin, quatre dixièmes plus rapide que la référence qu'il avait établie la semaine dernière. Plus d'une demi-seconde plus rapide que toutes les pole positions établies à Barcelone depuis l'instauration de la chicane, et de plus en plus proche du record absolu réalisé par Felipe Massa en 1'18"339 au volant d'une F2008 équipée de pneus slicks, il y a neuf ans.

Felipe Massa, justement, a tourné à seulement un dixième de son ancien équipier finlandais ce mercredi, confirmant la bonne forme d'une écurie Williams qui demeure quelque peu un point d'interrogation par rapport aux valeurs sûres que représentent Mercedes, Ferrari et Red Bull.

Avec leur unité de puissance de la marque à l'étoile, Williams et Mercedes ont d'ailleurs été très assidus en piste, avec respectivement 122 et 149 tours de piste. Pas d'accident cette fois pour Lance Stroll, ce qui sera certainement une source de satisfaction majeure pour l'écurie de Sir Frank.

Chez Red Bull, en revanche, plusieurs heures ont été perdues à cause d'un changement d'unité de puissance, bien que cela n'ait pas empêché Max Verstappen d'effectuer une centaine de tours. La journée du Néerlandais a toutefois pris fin prématurément, puisqu'il a immobilisé la RB13 en piste à 17h40 à la sortie du virage 12.

Renault a également semblé connaître des problèmes de fiabilité, avec la perte de plusieurs heures qui pourrait correspondre à un changement de moteur. L'écurie au losange n'a pas communiqué sur les soucis qu'elle a rencontré aujourd'hui.

Plus inquiétant parmi les top teams, la sortie de piste de Kimi Räikkönen, qui a perdu le contrôle de la Ferrari dans le virage 3. Le Finlandais pourrait avoir été victime d'un problème technique, peut-être une crevaison, avec des signes inquiétants au niveau des pneus arrière pour la Scuderia. Quoi qu'il en soit, le choc n'a pas été violent, mais la SF70H a tout de même été endommagée sur le côté gauche. Cet incident survenu à 15h51 a mis un terme à la journée de Ferrari.

McLaren peine encore et toujours

Dans l'ensemble, les teams ont connu une journée relativement productive, puisqu'ils ont quasiment tous dépassé les 50 tours de piste. C'est notamment le cas de Sauber, qui dépasse les 100 boucles en ayant partagé la journée entre Marcus Ericsson et Pascal Wehrlein, avec des chronos qui semblent toutefois manquer de compétitivité. Mais les pincettes d'usage sont de rigueur. À noter l'arrêt d'Ericsson en piste à 17h59.

Haas, Toro Rosso et Force India se sont également approchés de la centaine de tours aujourd'hui avec Romain GrosjeanCarlos Sainz et Sergio Pérez, qui sont tous trois parvenus à tourner en 1'21, sans souci majeur à signaler.

McLaren ne peut pas en dire autant. La légendaire écurie britannique ne s'est pas épanchée sur les soucis qu'elle a rencontrés aujourd'hui, mais a passé de longues périodes au garage pour un total de seulement 46 tours pour Fernando Alonso, et des chronos forcément peu compétitifs. Le chemin de croix continue.

Classement final

 PiloteÉcurieTemps Trs
1  V. Bottas  Mercedes 1:19.310 70
2  F. Massa  Williams 1:19.420 63
3  K. Räikkönen  Ferrari 1:20.406 53
4  M. Verstappen  Red Bull 1:20.432 102
5  L. Stroll  Williams 1:20.579 59
6  L. Hamilton  Mercedes 1:20.702 79
7  N. Hülkenberg  Renault 1:21.213 61
8  S. Pérez  Force India 1:21.297 100
9  C. Sainz  Toro Rosso 1:21.872 92
10  R. Grosjean  Haas 1:21.887 96
11  P. Wehrlein  Sauber 1:23.000 59
12  F. Alonso  McLaren 1:23.041 46
13  M. Ericsson  Sauber 1:23.384 46
14  J. Palmer  Renault 1:24.774 29
partages
commentaires
Pourquoi les départs seront encore plus difficiles en 2017
Article précédent

Pourquoi les départs seront encore plus difficiles en 2017

Article suivant

Alonso : "Pas de fiabilité et pas de puissance" avec le moteur Honda

Alonso : "Pas de fiabilité et pas de puissance" avec le moteur Honda
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021