Barcelone, J6 - Ricciardo et Renault en tête

Daniel Ricciardo et Renault ont signé le meilleur temps de l'ultime matinée des essais hivernaux, qui a parfois pris l'allure d'une mini-séance de qualifications.

Barcelone, J6 - Ricciardo et Renault en tête
Charger le lecteur audio

Enfin, les chronos sont tombés ! Mais les masques, pas forcément (d'autant que le coronavirus inquiète de plus en plus). Nous savions que les écuries allaient chercher davantage la performance pour conclure ces essais hivernaux à Barcelone, mais la hiérarchie qui en résulte n'est pas pour autant représentative de la réalité.

Lire aussi :

Pas moins de sept écuries ont signé ce matin leur meilleur temps depuis le début des essais hivernaux (seuls Mercedes, Alfa Romeo et Red Bull font exception). Renault en est l'un des meilleurs exemples, Daniel Ricciardo ayant grappillé près d'une seconde sur la référence précédemment établie par son coéquipier Esteban Ocon pour prendre la première place de la matinée en 1'16"276, évidemment avec les pneus C5. Charles Leclerc et Lewis Hamilton ne sont qu'un souffle derrière pour Ferrari et Mercedes... mais il faut rappeler que Valtteri Bottas a déjà tourné en 1'15"732 la semaine dernière.

Plusieurs écuries du milieu de tableau ont réalisé des temps au tour prometteurs avec les gommes C3 : Sergio Pérez en 1'16"658 pour Racing Point, Carlos Sainz en 1'16"822 avec la McLaren (il a ensuite signé un 1'16"820 chaussé de pneus C4) et Daniil Kvyat en 1'16"914 pour AlphaTauri.

Williams et Haas, en retrait depuis le début des tests, ont également gagné du terrain avec des chronos en 1'17"0 établis par George Russell et Romain Grosjean en gommes C4, tandis qu'Alfa Romeo et Red Bull n'ont pas recherché la performance avec Kimi Räikkönen et Alexander Albon.

Il se trouve que ces trois derniers pilotes sont également ceux qui ont commis les principales fautes de pilotage du jour. Räikkönen a fait un tête-à-queue sans conséquence à la sortie de la chicane, Grosjean a été l'auteur d'une excursion dans les graviers dans l'enchaînement des virages 7 et 8, et Albon s'est fait remarquer par une pirouette qui l'a vu se retrouver ensablé dans le bac du virage 12. Le pilote Red Bull est parvenu à s'en extirper sans provoquer de drapeau rouge.

 

Spain Barcelone, J6 - Mi-journée

  Pilote Équipe Tours Temps (pneus)
1 Australia Daniel Ricciardo Renault 65 1:16.276
2 Monaco Charles Leclerc Ferrari 76 1:16.360 
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 90 1:16.410 
4 Mexico Sergio Pérez Racing Point 43 1:16.658 
5 Spain Carlos Sainz McLaren 65 1:16.820 
6 United Kingdom George Russell Williams 43 1:16.871
7 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 59 1:16.914
8 France Romain Grosjean Haas 86 1:17.037 
9 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 62 1:17.415 
10 Thailand Alexander Albon Red Bull 59 1:17.803

Les pneus sont classés de C1 à C5, C1 étant la gomme la plus dure et C5 la plus tendre.

partages
commentaires
Racing Point, une menace réelle pour Ferrari ?
Article précédent

Racing Point, une menace réelle pour Ferrari ?

Article suivant

Williams est "méconnaissable" par rapport à 2019

Williams est "méconnaissable" par rapport à 2019
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021