Barcelone, Jour 3 - Des problèmes pour Ferrari, Renault et Honda

B.V., Barcelone - Nico Hülkenberg a signé le meilleur temps de cette troisième journée d'essais avec près de trois secondes d'avance sur le reste du plateau. Une journée toutefois marquée par les problèmes techniques de Ferrari, Renault et Honda.

Barcelone, Jour 3 - Des problèmes pour Ferrari, Renault et Honda
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team R.S.16
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR11
Felipe Nasr, Sauber C34
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Daniil Kvyat, Red Bull Racing RB12
Felipe Massa, Williams FW38
Jenson Button, McLaren MP4-31
Rio Haryanto, Manor Racing MRT05

En effet, après que Sebastian Vettel a signé le meilleur temps des deux premières journées pour Ferrari, Kimi Räikkönen n'a pas été en mesure de rouler ce mercredi matin en raison d'un problème d'alimentation en carburant.

L'autre monoplace équipée de l'unité de puissance Ferrari 2016, la Haas de Romain Grosjean, n'a pas roulé pendant les 100 premières minutes de l'après-midi pour une raison encore inconnue.

Chez Renault, il était crucial d'accumuler les tours après un total de 79 tours sur les deux premières journées. Tout se passait bien pour Kevin Magnussen... jusqu'à un problème technique survenu à 17h00 après 103 tours parcourus, contraignant le Danois à immobiliser sa R.S.16 en bord de piste dans la ligne droite des stands. De la fumée s'échappait de l'arrière de la monoplace.

Le diagnostic n'avait pas l'air trop grave et Magnussen a pu repartir à quinze minutes du drapeau à damier... mais s'est immobilisé au bout de la voie des stands avant de reprendre la piste cinq minutes plus tard.

Quant à la McLaren-Honda de Jenson Button, elle a terminé sa journée aux alentours de 14h45, victime d'une fuite hydraulique confirmée par le motoriste japonais.

Hülkenberg au-dessus de la mêlée

Seul pilote à avoir fait son chrono en pneus supertendres, Nico Hülkenberg a très largement signé le meilleur temps de la journée en 1'23"110. En fait, le pilote Force India est l'auteur des trois meilleurs temps du jour, ayant réussi deux autres chronos en 1'24 en pneus tendres.

Hülkenberg devance de 2,764 secondes la Haas de Romain Grosjean, qui a fait son chrono en pneus tendres. Le pilote franco-suisse devance d'un dixième la Ferrari de Kimi Räikkönen - en mediums. Juste derrière le Finlandais, on retrouve la Renault de Kevin Magnussen en pneus tendres et la Mercedes de Nico Rosberg en pneus mediums. L'Allemand n'a roulé que ce matin.

Carlos Sainz est sixième avec un total impressionnant de 161 tours au volant de la Toro Rosso, même si ça n'égale pas les 162 tours cumulés par Rosberg et Lewis Hamilton pour Mercedes ! Le meilleur tour du triple Champion du monde en 1'26"421, signé en pneus medium, le place au huitième rang derrière la Sauber de Felipe Nasr, qui était en gommes tendres.

Daniil Kvyat est neuvième, toutefois à six dixièmes seulement de la deuxième place, et ce en pneus mediums. Felipe Massa, Jenson Button et Rio Haryanto concluent le classement en pneus mediums également, à l'exception du pilote Manor en pneus tendres.

Haryanto, qui s'est montré deux secondes et demie moins rapide que Wehrlein hier avec les mêmes gommes, est également à l'origine du principal incident de la journée avec une sortie de piste au virage 5. Ensablé dans les graviers, l'Indonésien n'a pas pu repartir. Sainz et Magnussen ont provoqué les deux autres drapeaux rouges du jour.

Barcelone, Jour 3 - Classement final

PosPiloteÉcurieTempsTrsPneus
1   N. Hülkenberg  Force India 1:23.110 99 S.Tendres
  R. Grosjean  Haas 1:25.874 82 Tendres
3   K. Räikkönen  Ferrari 1:25.977  78 Mediums
  K. Magnussen  Renault 1:26.014 111 Tendres
5   N. Rosberg  Mercedes 1:26.084 74 Mediums
6   C. Sainz  Toro Rosso 1:26.239 161 Mediums
7   F. Nasr  Sauber 1:26.392 115 Tendres
  L. Hamilton  Mercedes 1:26.421 88 Mediums
  D. Kvyat  Red Bull 1:26.497 74 Mediums
10   F. Massa  Williams 1:26.712 109 Mediums
11   J. Button  McLaren 1:26.919 51 Mediums
12    R. Haryanto  Manor 1:29.249 78 Tendres
partages
commentaires
Beitske Visser - "En finir" avec les préjugés sur les femmes

Article précédent

Beitske Visser - "En finir" avec les préjugés sur les femmes

Article suivant

Hülkenberg ne s'enflamme pas malgré son meilleur temps

Hülkenberg ne s'enflamme pas malgré son meilleur temps
Charger les commentaires
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021